Aujourd’hui – Printemps 2016 … à la une

25ème Festival International des Jardins à Chaumont sur Loire sur le thème  Jardins du siècle à venir du 21 avril au 02 novembre 2016

Chaumont-sur-Loire 2016

Les jardins de cette 25ème édition du Festival sauront nous surprendre et nous conter, avec l’imagination et la fantaisie créatrices, de rigueur à Chaumont-sur-Loire, cette extraordinaire odyssée végétale du XXIème siècle. Ce seront donc des jardins ouverts sur les grandes questions de notre temps qui marqueront la 25ème édition du Festival International des Jardins. Comme le changement climatique, la montée des eaux, les « jardins flottants », le lien entre habitat et jardin…, une fois encore les jardins de Chaumont-surLoire sauront vous séduire par les inventions et les propositions d’une nouvelle génération de paysagistes. […] Permaculture, transgénèse, biocontrôle, aquaponie, hydroponie, chimie verte, phyto remédiation, fermes verticales, potagers synergiques… constituent autant de facettes de cette incroyable aventure du vivant, où expériences, prospections et découvertes allient à la fois traditions, écologie, progrès technologiques, sans nier pour autant la dimension humaniste et l’imagination poétique.

CHAUMONT 2016 1Chaumont-sur-Loire 2016 2http://www.domaine-chaumont.fr/festival_festival-visite?scat=3b&expandable=0#

Nouveau Rendez-vous aux jardins les 3, 4 et 5 juin 2016

RDV aux jardins 2016L’Association des parcs et jardins de Bretagne vous propose la liste et la carte des 128 parcs ou jardins ouverts à cette occasion, parfois pour la première fois. Venez découvrir ou redécouvrir l’aboutissement de plusieurs  années, décennies, voire des  siècles de jardinage : des  parcs et jardins exceptionnels par leur taille, leurs richesses botanique, historique, esthétique, architecturale, patrimoniale ou culturelle. Trois jours pour rencontrer ceux qui créent ou entretiennent les jardins avec passion.

http://www.apjb.org/fr/rvjeb.html


Parmi ces jardins, celui du ‘Versailles breton’, le Domaine de Kerguéhennec

Domaine de Kerguéhennec © photo CuissetLe parc paysager du Domaine de Kerguéhennec, près de Bignan dans le Morbihan (http://www.kerguehennec.fr/), a été dessiné au XIXe s. par Denis Bühler, le paysagiste des jardins du Thabor à Rennes et du parc de la Tête d’or à Lyon. Il abrite notamment un arboretum composé d’essences rares provenant de différents pays et un potager dont la restauration a été confiée en 2014 au collectif Les jardiniers nomades, qui sont aussi cette année lauréat AJAP.

http://www.lesjardiniersnomades.com/#!les-cles-du-potager/c50m


Les lauréats de l’AJAP 2016, catégorie paysagistes !!

http://ajap.citechaillot.fr/fr/actualites/les-laureats-2016

  •  Rozenn DULEY de l’agence A-MAR

A-mar-Hortillonnages04http://www.a-mar-paysage.fr/

  • Aurélien ALBERT et Mélanie GASTÉ de l’atelier GAMA

http://www.atelier-gama.com/

  • Stanislas BAH-CHUZEVILLE, Richard MARIOTTE, Arnaud MERMET-GERLAT et Michaël de JOUSSINEAU de TOURDONNET de l’agence LES JARDINIERS NOMADES

Jardiniers nomades - Révélé par le blanchttp://www.lesjardiniersnomades.com/#!tous-les-projets/cy0c

  • Lætitia LASANTÉ de l’agence OMNIBUS

Omnibus - Metz-nuitsblanches 2011http://www.omnibus-paysage.fr/

  • Mathieu GONTIER et Estelle OLLIVIER de l’agence WAGON LANDSCAPING

https://sites.google.com/site/wagonlandscaping2/


Des projets pour Saint Brieuc

Dans le cadre de l’appel à projets European 13, 3 projets ont été retenus pour St Brieuc : Boulevard de la mer, Landscape Focus et Versants versatiles (http://www.europan-europe.eu/fr/session/europan-13/site/saint-brieuc)

Boulevard de la mer

St B - Bld de la mer St B - Bld de la mer2

13_STB_bt029_boulevard_de_la_mer_P1

13_STB_bt029_boulevard_de_la_mer_P2

13_STB_bt029_boulevard_de_la_mer_P3

 

Landscape Focus

St B - Landscape focus 1St B - Landscape focus 2St B - Landscape focus 3

13_STB_fi458_landscape_focus_P1

13_STB_fi458_landscape_focus_P2

13_STB_fi458_landscape_focus_P3

Versants versatiles

http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/13_STB_av227_versants_versatiles_P1.pdf

http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/13_STB_av227_versants_versatiles_P2.pdf

http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/13_STB_av227_versants_versatiles_P3.pdf



L’agriculture urbaine française a le vent en poupe

  • Romainville aura sa tour maraîchère en 2018 : en 2015, un concours de maîtrise d’œuvre sur esquisse a été remporté par l’équipe formée par les agences d’architectures Ilimelgo et Secousses, accompagnées par les bureaux d’études Scoping et Etamine, l’agronome Terr’eau Ciel et le paysagiste Land’Act. Ce projet supporté par l’OPH, la mairie et le territoire Est Ensemble coûtera 4,6 M€. Le chantier devrait débuter au printemps 2017 :  la surface totale de 3 800 m² se répartira sur deux ailes (la plus haute atteindra 24 m) et associera plus de 1 000 m² de surfaces de production en bacs de culture à des espaces pédagogiques et à un point de vente.

Romainville - Tour maraichère

http://www.lemoniteur.fr/article/agriculture-urbaine-romainville-aura-sa-tour-maraichere-en-2018-31404404#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=architecture

  • A Rouen, la métropole choisira durant le printemps le lauréat de son appel à projets pour la ferme permacole qui doit compléter le projet de reconversion de l’ancien champ de courses des Bruyères en espace vert du Champ Libre.

http://www.lemoniteur.fr/article/rouen-le-champ-libre-succedera-au-champ-de-course-31338819#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=architecture

  • Bouquet d’innovations à la Cité universitaire

    L’agriculture urbaine stimule l’innovation végétale. Les deux jours consacrés à ce thème, les 20 et 21 janvier à la cité universitaire internationale de Paris et à l’initiative du réseau technique de l’horticulture Astredhor, ont donné la mesure du foisonnement en cours.

    Grâce à l’adaptation du spectre aux exigences de la photosynthèse qui privilégie le bleu et le rouge, le led illustre une approche high-tech de l’agriculture urbaine : les horticulteurs et pépiniéristes peuvent façonner l’architecture des plantes sans produits chimiques, améliorer la floraison, allonger la fructification, stimuler la production d’huiles essentielles des aromatiques. « Les investisseurs intéressés par ces productions proviennent de l’agrobusiness », indique Oscar Stapel, directeur d’Astredhor Loire-Bretagne.

    A l’opposé de ce modèle en cours de développement de Detroit à Tokyo, les franciliens de Topager, adeptes du low tech, multiplient les potagers sur les toitures avec des sols enrichis par des déchets urbains – bois d’élagage ou marc de café – puis inséminés par des vers de terre. Le projet « Ecoville » de l’Agence nationale de la recherche, qui associe cette jeune entreprise à l’Agence parisienne d’urbanisme, à plusieurs laboratoires universitaires parisiens et à Plante & Cité, vise à analyser le potentiel d’une économie agricole adaptée à ces pratiques.

    © LeMoniteur.fr, l’actualité en continu et les services de la construction du 22/01/16.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *