Archives de catégorie : Aujourd’hui

Aujourd’hui – été 2017 … à la une

Le musée départemental Albert-Kahn conserve les Archives de la Planète

C’est actuellement la plus grande collection d’autochromes en couleurs au monde, et elle est en libre accès sur le web …

[Cet] ensemble d’images fixes et animées, réalisé au début du XXe siècle, [est] consacré à la diversité des peuples et des cultures.

[La thématique Paysages] illustre à quel point toute tentative de cerner le fonds des Archives de la Planète reste un défi. S’agit-il avant tout d’un projet scientifique, souhaité par Albert Kahn, et conçu par le géographe Jean Brunhes, destiné à des fins de connaissance ? Il semble que cette dimension scientifique se double d’une ambition plus esthétique, mais également d’un compte-rendu photographique de voyage.

© Musée Albert-Kahn – La pointe St-Michel à Lestriguel en 1920

http://collections.albert-kahn.hauts-de-seine.fr/?page=accueil

 


Des géants dans la forêt

Giants in the Forest est un projet qui combine l’art, la technologie et l’environnement naturel. Depuis 2012, des têtes organiques géantes ont été  construites, semées ou suspendues dans les forêts d’Écosse, d’Angleterre et du Pays de Galles.

Martha Charrington’s photo

Depuis 2016, ce sont des géants oubliés (Forgotten Giants) qui ont  gagné le Danemark où Thomas Dambo a recyclé des matériaux naturels pour créer 6 accueillants géants. http://thomasdambo.com/works/little-tilde/    .


Les Français et leurs jardins

Un article en ligne, parmi d’autres, pour penser son jardin …

http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-les-francais-et-leurs-jardins/


Un système de parcs pour accompagner l’urbanisation de l’île de Nantes

L’équipe réunie autour de Jacqueline Osty (paysagiste mandataire) et Claire Schorter (architecte-urbaniste) pour assurer la maîtrise d’œuvre du projet urbain de l’île de Nantes jusqu’en 2024 a dévoilé ses premières intentions avec, au cœur de leur projet, un système de parc pour amplifier la présence de la nature en ville.

http://www.lemoniteur.fr/article/un-systeme-de-parcs-pour-accompagner-l-urbanisation-de-l-ile-de-nantes-34204442?34204441=34204438#34204441

Une toiture-terrasse qui évolue en potager

La Mairie de Paris crée son premier espace vert « comestible » en toiture d’une ancienne caserne. Vigne, fraises et salades bénéficient d’une véritable nappe phréatique artificielle sur étanchéité de surface.

https://www.cahiers-techniques-batiment.fr/article/une-toiture-terrasse-qui-evolue-en-potager.32202#xtor=EPR-2

Une toiture végétalisée à l’Ecole nationale supérieure des arts de Nancy

Une gestion dynamique des eaux pluviales accompagne la réalisation en cours de la toiture végétalisée de l’Ecole nationale supérieure des arts de Nancy

http://www.lemoniteur.fr/article/une-toiture-hydroactive-se-met-en-place-a-nancy-31517269#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=techniqueetcd


Le premier festival des jardins de la Côte-d’Azur

© scape design – Mounta Cala a décroché le prix des professionnels du paysage.

http://www.lemoniteur.fr/article/le-festival-des-jardins-euphorise-la-cote-d-azur-34496481#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=paysage

   


Transformer un fléau en ressource pour le bâtiment

Que ce soit au Sénégal, en Mauritanie ou dans d’autres régions du globe, le roseau Typha australis se répand à toute allure. […] Le projet TyCCAO, [a pour] objectif de transformer le typha en ressource pour le secteur de la construction. Il s’agit de mettre au point des matériaux de construction terre-typha, des bétons végétaux, des panneaux rigides isolants, des panneaux en terre fibrés (panneaux en terre crue armée avec des microfibres de typa), des isolants en vrac et des toitures de chaume.

http://www.lemoniteur.fr/article/ecomateriaux-transformer-un-fleau-en-ressource-pour-le-batiment-34121274#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=techniqueetcd

 

Aujourd’hui – Printemps 2016 … à la une

25ème Festival International des Jardins à Chaumont sur Loire sur le thème  Jardins du siècle à venir du 21 avril au 02 novembre 2016

Chaumont-sur-Loire 2016

Les jardins de cette 25ème édition du Festival sauront nous surprendre et nous conter, avec l’imagination et la fantaisie créatrices, de rigueur à Chaumont-sur-Loire, cette extraordinaire odyssée végétale du XXIème siècle. Ce seront donc des jardins ouverts sur les grandes questions de notre temps qui marqueront la 25ème édition du Festival International des Jardins. Comme le changement climatique, la montée des eaux, les « jardins flottants », le lien entre habitat et jardin…, une fois encore les jardins de Chaumont-surLoire sauront vous séduire par les inventions et les propositions d’une nouvelle génération de paysagistes. […] Permaculture, transgénèse, biocontrôle, aquaponie, hydroponie, chimie verte, phyto remédiation, fermes verticales, potagers synergiques… constituent autant de facettes de cette incroyable aventure du vivant, où expériences, prospections et découvertes allient à la fois traditions, écologie, progrès technologiques, sans nier pour autant la dimension humaniste et l’imagination poétique.

CHAUMONT 2016 1Chaumont-sur-Loire 2016 2http://www.domaine-chaumont.fr/festival_festival-visite?scat=3b&expandable=0#

Nouveau Rendez-vous aux jardins les 3, 4 et 5 juin 2016

RDV aux jardins 2016L’Association des parcs et jardins de Bretagne vous propose la liste et la carte des 128 parcs ou jardins ouverts à cette occasion, parfois pour la première fois. Venez découvrir ou redécouvrir l’aboutissement de plusieurs  années, décennies, voire des  siècles de jardinage : des  parcs et jardins exceptionnels par leur taille, leurs richesses botanique, historique, esthétique, architecturale, patrimoniale ou culturelle. Trois jours pour rencontrer ceux qui créent ou entretiennent les jardins avec passion.

http://www.apjb.org/fr/rvjeb.html


Parmi ces jardins, celui du ‘Versailles breton’, le Domaine de Kerguéhennec

Domaine de Kerguéhennec © photo CuissetLe parc paysager du Domaine de Kerguéhennec, près de Bignan dans le Morbihan (http://www.kerguehennec.fr/), a été dessiné au XIXe s. par Denis Bühler, le paysagiste des jardins du Thabor à Rennes et du parc de la Tête d’or à Lyon. Il abrite notamment un arboretum composé d’essences rares provenant de différents pays et un potager dont la restauration a été confiée en 2014 au collectif Les jardiniers nomades, qui sont aussi cette année lauréat AJAP.

http://www.lesjardiniersnomades.com/#!les-cles-du-potager/c50m


Les lauréats de l’AJAP 2016, catégorie paysagistes !!

http://ajap.citechaillot.fr/fr/actualites/les-laureats-2016

  •  Rozenn DULEY de l’agence A-MAR

A-mar-Hortillonnages04http://www.a-mar-paysage.fr/

  • Aurélien ALBERT et Mélanie GASTÉ de l’atelier GAMA

http://www.atelier-gama.com/

  • Stanislas BAH-CHUZEVILLE, Richard MARIOTTE, Arnaud MERMET-GERLAT et Michaël de JOUSSINEAU de TOURDONNET de l’agence LES JARDINIERS NOMADES

Jardiniers nomades - Révélé par le blanchttp://www.lesjardiniersnomades.com/#!tous-les-projets/cy0c

  • Lætitia LASANTÉ de l’agence OMNIBUS

Omnibus - Metz-nuitsblanches 2011http://www.omnibus-paysage.fr/

  • Mathieu GONTIER et Estelle OLLIVIER de l’agence WAGON LANDSCAPING

https://sites.google.com/site/wagonlandscaping2/


Des projets pour Saint Brieuc

Dans le cadre de l’appel à projets European 13, 3 projets ont été retenus pour St Brieuc : Boulevard de la mer, Landscape Focus et Versants versatiles (http://www.europan-europe.eu/fr/session/europan-13/site/saint-brieuc)

Boulevard de la mer

St B - Bld de la mer St B - Bld de la mer2

13_STB_bt029_boulevard_de_la_mer_P1

13_STB_bt029_boulevard_de_la_mer_P2

13_STB_bt029_boulevard_de_la_mer_P3

 

Landscape Focus

St B - Landscape focus 1St B - Landscape focus 2St B - Landscape focus 3

13_STB_fi458_landscape_focus_P1

13_STB_fi458_landscape_focus_P2

13_STB_fi458_landscape_focus_P3

Versants versatiles

http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/13_STB_av227_versants_versatiles_P1.pdf

http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/13_STB_av227_versants_versatiles_P2.pdf

http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/13_STB_av227_versants_versatiles_P3.pdf



L’agriculture urbaine française a le vent en poupe

  • Romainville aura sa tour maraîchère en 2018 : en 2015, un concours de maîtrise d’œuvre sur esquisse a été remporté par l’équipe formée par les agences d’architectures Ilimelgo et Secousses, accompagnées par les bureaux d’études Scoping et Etamine, l’agronome Terr’eau Ciel et le paysagiste Land’Act. Ce projet supporté par l’OPH, la mairie et le territoire Est Ensemble coûtera 4,6 M€. Le chantier devrait débuter au printemps 2017 :  la surface totale de 3 800 m² se répartira sur deux ailes (la plus haute atteindra 24 m) et associera plus de 1 000 m² de surfaces de production en bacs de culture à des espaces pédagogiques et à un point de vente.

Romainville - Tour maraichère

http://www.lemoniteur.fr/article/agriculture-urbaine-romainville-aura-sa-tour-maraichere-en-2018-31404404#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=architecture

  • A Rouen, la métropole choisira durant le printemps le lauréat de son appel à projets pour la ferme permacole qui doit compléter le projet de reconversion de l’ancien champ de courses des Bruyères en espace vert du Champ Libre.

http://www.lemoniteur.fr/article/rouen-le-champ-libre-succedera-au-champ-de-course-31338819#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=architecture

  • Bouquet d’innovations à la Cité universitaire

    L’agriculture urbaine stimule l’innovation végétale. Les deux jours consacrés à ce thème, les 20 et 21 janvier à la cité universitaire internationale de Paris et à l’initiative du réseau technique de l’horticulture Astredhor, ont donné la mesure du foisonnement en cours.

    Grâce à l’adaptation du spectre aux exigences de la photosynthèse qui privilégie le bleu et le rouge, le led illustre une approche high-tech de l’agriculture urbaine : les horticulteurs et pépiniéristes peuvent façonner l’architecture des plantes sans produits chimiques, améliorer la floraison, allonger la fructification, stimuler la production d’huiles essentielles des aromatiques. « Les investisseurs intéressés par ces productions proviennent de l’agrobusiness », indique Oscar Stapel, directeur d’Astredhor Loire-Bretagne.

    A l’opposé de ce modèle en cours de développement de Detroit à Tokyo, les franciliens de Topager, adeptes du low tech, multiplient les potagers sur les toitures avec des sols enrichis par des déchets urbains – bois d’élagage ou marc de café – puis inséminés par des vers de terre. Le projet « Ecoville » de l’Agence nationale de la recherche, qui associe cette jeune entreprise à l’Agence parisienne d’urbanisme, à plusieurs laboratoires universitaires parisiens et à Plante & Cité, vise à analyser le potentiel d’une économie agricole adaptée à ces pratiques.

    © LeMoniteur.fr, l’actualité en continu et les services de la construction du 22/01/16.

 

 

Aujourd’hui – Janvier 2016 … à la une

Checklist du jardin : pour un hiver tranquille

Ooreka

Jardin en hiver © Costel Slincu

http://jardinage.comprendrechoisir.com/tips/voir/290485/checklist-du-jardin-pour-un-hiver-tranquille


Que planter en janvier ?

Ooreka

Bouleau écorce

http://jardinage.comprendrechoisir.com/tips/voir/435141/que-planter-en-janvier


La nature déboussolée par un hiver si doux

Le Monde.fr | • Mis à jour le
Cerisiers en fleurs à Berlin le 22 décembre 2015 - Hannibal Hanschke
Cerisiers en fleurs à Berlin le 22 déc. 2015 – Hannibal Hanschke

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2015/12/30/la-nature-deboussolee-par-un-hiver-tres-doux_4839801_1652692.html#2qGu783XHlKr8CSw.99


En Italie, la lutte contre la bactérie tueuse d’oliviers se poursuit

Oliveraie des 4d
Xylella fastidiosa est le nom de cette bactérie tueuse d’olivier.

Belle-Isle-en-Terre : des épicéas dévorés par un insecte glouton

Ouest-France –  Modifié le | Publié le

Belle-Isle - Ouest-France

Les épicéas de la forêt ont été attaqués par un insecte dévastateur, un scolyte, l’hylésine géante de l’épicéa ou dendroctone ; l’ONF a pris la décision d’abattre les arbres contaminés.

http://www.ouest-france.fr/bretagne/belle-isle-en-terre-22810/belle-isle-en-terre-des-epiceas-devores-par-un-insecte-glouton-3954491?utm_source=of_share&utm_medium=email&utm_campaign=envoiemailami&utm_content=20160107&vidshare=063034117099100006058046058046036038057107053038

Pour plus d’information sur ce ravageur et les insectes xylophages en général : http://aramel.free.fr/INSECTES38.shtml


Projet de loi biodiversité : adoption prévue avant l’été

LE MONITEUR.FR –

Logo-Biodiversité

http://www.lemoniteur.fr/article/projet-de-loi-biodiversite-adoption-prevue-avant-l-ete-30646637#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=techniqueetcd


Contre le gaspillage alimentaire, la révolution antigaspi des Gueules cassées est en marche

Les gueules cassées

Pour en savoir plus en 2 minutes chrono … : http://shamengo.streameo.tv/video.php?id_prod=490

… et pour trouver la liste des points de vente : http://blog.lesgueulescassees.org/ou-trouver/


Quel est le coût des pollutions agricoles ? Algues vertes etc…

Le Monde.fr | • Mis à jour le |

Nitrates dans les eaux souterraines

L’île de Nantes se cherche une nouvelle maîtrise d’œuvre

LE MONITEUR.FR –

L’île de Nantes © Samoa

http://www.lemoniteur.fr/article/l-ile-de-nantes-se-cherche-une-nouvelle-maitrise-d-uvre-30665052#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=architecture


A Dunkerque, un jardin met de l’eau dans le renouvellement urbain

LE MONITEUR.FR – – Mis à jour le 08/01/16

Dunkerque Jardin d'eaux

http://www.lemoniteur.fr/article/a-dunkerque-un-jardin-met-de-l-eau-dans-le-renouvellement-urbain-30924792#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=architecture


Des gratte-ciels en bambou sous les Tropiques

LE MONITEUR.FR – – Mis à jour le 07/01/16

Bambou gratte ciel

http://www.lemoniteur.fr/article/des-gratte-ciels-en-bambou-sous-les-tropiques-30741637#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=techniqueetcd


L’arbre de l’année 2015 : le cèdre bleu pleureur de la Vallée aux loups

Cèdre bleu pleureur - Vallée aux loups

http://www.arbredelannee.com/view_laureat?uid=d0c7f94ca0061dd9e063820fbd1b0fef


Ce n’est pas d’hier que les hommes cultivent les fruits de la vigne

Vigne - Heures de Chappes, Jean & Jacquelin de Montlucon

Pour les curieux d’histoire et les amoureux du vin, un site de l’INRAP consacré à l’Archéologie du vin : http://archeologie-vin.inrap.fr/Archeologie-du-vin/p-13093-


Cahiers de bouquets de fleurs de N. Bruchon (illustrateur), Jean-Baptiste Lucien (graveur), Jacques-François Chéreau  (imprimeur) , vers 1775-1794

Cahier de bouquets de fleursPour les artistes et les amoureux des fleurs : http://bibliotheque-numerique.inha.fr/collection/14798-cahiers-de-bouquets-de-fleurs/ où l’ouvrage est consultable et téléchargeable.


Aujourd’hui – Février … à la une

Du vert dans la ville

 

« Il y a quatre grandes questions : d’où venons-nous ?  qui sommes-nous ? où allons-nous ? et qu’est qu’on va manger ce soir ? » 1 Un article précédent traitait des forêts urbaines (http://jardinsdepan.fr/blog/aujourdhui-decembre), l’idée de villes vertes et productives de plantes dédiées à l’alimentation est de plus en plus répandue, les citadins pourraient ainsi se nourrir eux-même, en tout ou partie. Plusieurs associations y réfléchissent, voici quelques sites :

  • Un site anglophone : http://www.architectureandfood.com/. L’architecte anglais Oscar Rodriguez y présente ses projets installant des serres agricoles sur les toits et les murs londoniens.

Oscar Rodriguez - Serres londoniennes Oscar Rodriguez - Serres londoniennes 2

Oscar Rodriguez – BIA04 : The Cube

  • Un site multi-langue sur les avantages de la végétalisation urbaine, dont plusieurs articles sur son action face aux risques d’incendie : http://www.biotope-city.net/

Edouard François - Eden bio ParisEdouard François architecte – Eden bio à Paris

Urbainculteurs -toits-jardins

  • Le site de l’architecte Luc Schuiten qui mène, depuis près de 40 ans, une recherche sur des maisons bioclimatiques, rêve d’habitarbres ; ces logements organiques en osmose avec le végétal. Pour les chancres urbains, il construit des jardins verticaux issus du même imaginaire poétique : http://www.vegetalcity.net/

Luc Schuiten - Ville résiliante 2050

Luc Schuiten – Ville résiliante 2050

Luc Schuiten - Arbre de lévitationLuc Schuiten – Arbre de lévitation

Luc Schuiten vous présente, entre autres,  un projet de construction de logements intégrés dans l’environnement urbain pour les sans-abri, Archihuman. Vous pouvez télécharger directement ce projet en PDF : http://luc.schuiten.be/archihuman/Archi%20Human%20Project%20WSP.pdf

ville comestible

Le Cube

  • Un architecte  parisien, Vincent Callebaut Architectures, présente un  projet vert pour la ville du Caire : « The Gate Residence ». La construction de ce complexe multi-usage commencera dans 6 mois et se terminera en 2019. http://vincent.callebaut.org/page1-img-thegate.html

Vincent Callebaut - Gate résidence Le Caire


Paysage Actualités de février propose un dossier sur le futur parisien, « Vers une métropole désirable », voici 5 visions paysagères pour un Grand Paris

Capture

 


Geste d’or pour un aménagement paysager

Hôpital Rothschild - Atelier GaudinHôpital Rothschild – Atelier Gaudin

Le Concours du Geste d’Or et son jury indépendant ont pour double objectif de recenser et de faire connaître les chantiers exemplaires concernant le patrimoine bâti existant ; quant au Label du Geste d’or [il] développe des normes spécifiques et distingue des qualités particulières : il s’agit de considérer l’acte de bâtir dans sa vocation patrimoniale, écologique et humaniste. 2 Pour la première fois, en 2014, le palmarès du Concours récompense le patrimoine contemporain et le paysage en décernant le Geste d’or à l‘aménagement paysager de l’hôpital Rothschild, dans le XIIème arrondissement de Paris.

http://www.lemoniteur.fr/157-realisations/article/actualite/27059080-le-premier-geste-d-or-paysager-recompense-un-hopital-ouvert


 

Au Mali, des lampes solaires mobiles, faite de matériaux récupérés, éclairent des villages sans courant

Mali lampe solairehttp://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20140525.AFP8052/au-mali-des-lampes-solaires-mobiles-eclairent-des-villages-sans-courant.html


1 Woody Allen, Hannah et ses sœurs, 1986. 

2 http://www.gestedor.fr/

Aujourd’hui – Agenda 2015

RENDEZ-VOUS PRINTANIERS

22 MARS 2015 : A ANDEL (COTES D’ARMOR), 16e ÉDITION DU MARCHÉ RÉGIONAL AUX PLANTES RARES ET ANCIENNES, ÉDITION CONSACRÉE CETTE ANNÉE AUX PLANTES COUVRE-SOL

Andel - affiche 2015

http://www.comitedesfetesandel.com/marche_aux_plantes_andel.php


28 ET 29 MARS 2015 : DANS LE FINISTÈRE, A ST-GOAZEC, LE DOMAINE DE TREVAREZ FERA LA FÊTE AUTOUR DE SES CAMÉLIAS

Le parc du  Château de Trevarez sera en fête pour les floraisons de ses camélias. La collection est riche de près de 700 variétés labellisée par le CCVS,  le mois de mars est une période idéale pour admirer cette plante emblématique de la Bretagne. Pour les passionnés de botanique et d’horticulture, noter que la visite du parc sera exceptionnellement accompagnée par le gestionnaire des collections botaniques de Chemins du patrimoine. Exposition et vente de plantes, ateliers et animations autour de la Belle Epoque séduiront aussi bien les amateurs de jardins que les curieux d’histoire, grands et petits.

Trevarez

Trevarez 2015 Affiche camélia

http://www.cdp29.fr/fr/presentation-trevarez

ET DU 8 MAI AU 10 MAI 2015, CE SONT SES RHODODENDRONS QUE TREVAREZ METTRA A L’HONNEUR …

Trevarez rhodo700 variétés de rhododendrons labellisés …


LES 10, 11 ET 12 AVRIL 2015 C’EST LA FÊTE DES PLANTES DE PRINTEMPS A ST-JEAN DE BEAUREGARD

Ce rendez-vous avec les meilleurs pépiniéristes producteurs européens  est le premier des rendez-vous horticoles de l’année 2015. Cette manifestation doit rassembler plus de 200 spécialistes autour des plantes de milieux humides, thème de cette édition. A l’ordre du jour : le baptême du  fuchsia ‘Saint-Jean de Beauregard’ créé par Jean-Marc Huot, des conférences avec Alain Baraton, Hugues Peuvergne, Eric Lenoir, Michel Damblant, Dominique Brochet-Lanvin, Jean-Paul Collaert et Nicolas Bella. Et comme chaque année, la remise des Prix et Trophées Saint-Jean de Beauregard.

Affiche Printemps15

A PARTIR DU 8 MAI 2015, EN FINISTÈRE, A L’ABBAYE DU RELEC, RÉOUVERTURE DU JARDIN POTAGER CRÉÉ EN 2014

Le Relec
« Les abbayes ont joué un rôle important dans la diffusion des plantes alimentaires et le développement des savoirs liés au potager au Moyen Âge. Elles étaient généralement dotées d’un ou de plusieurs jardins vivriers. C’était le cas à l’Abbaye du Relec. En 2014, dans le cadre de la thématique « Cuisines et sociétés », une parcelle située au sud de l’étang, sur l’ancien emplacement des communs du 18e siècle, est investie pour accueillir la reconstitution d’un jardin potager. On y découvre au fil des 16 carrés qui le composent l’évolution de ces jardins du Moyen Âge à nos jours. »

DU 7 AU 11 MAI 2015: DEUXIEME EDITION DE L’ART DU JARDIN A PARIS SOUS LA NEF DU GRAND PALAIS

Art du jardin - Affiche 2015Art du jardin
« L’Art du Jardin et ses 13 000 m2 accueillera les visiteurs autour de jardins originaux et créatifs évoquant des thèmes divers, tous les acteurs de l’univers végétal, que sont les artisans, paysagistes, pépiniéristes, horticulteurs, spécialistes de la décoration et de l’aménagement, architectes, urbanistes, institutions…Plus de 15 jardins de paysagistes et 15 tableaux végétaux seront évoqués, et Central Park sera mis à l’honneur. »

5, 6 et 7 JUIN 2015 : RENDEZ-VOUS AUX JARDINS
RV aux jardins

Aujourd’hui – Janvier … à la une

L’école nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille rend hommage à son ancien élève et maître, le paysagiste Louis Maunoury

http://www.ecole-paysage.fr/site/ensp_fr/Deces-de-Louis-Maunoury.htm

Le paysagiste Louis Maunoury est décédé 17 novembre 2014. Diplômé de l’ENSP en 1981, il avait enseigné à plusieurs reprises à l’école. Son travail de diplôme « la mort en ce jardin », travail extrêmement marquant, résonne aujourd’hui d’une manière presque bouleversante. On lui doit plusieurs réalisations majeures, dont le jardin d’Eole à Brest, avec l’artiste Nils Udo. Gilles Clément a écrit ceci de lui : « Le travail de Louis Maunoury combine l’art de la scénographie avec les contraintes du site et les éléments du programme que suggère toujours un espace livré au public. Les tensions, les rythmes, les scansions provoquées par le pincement des perspectives et des points précisément choisis pour agrandir la profondeur de champ ou l’interrompre, font l’objet d’une recherche précise et raffinée. Cet entêtement à la construction bien tempérée pourrait correspondre à un engagement classique de la mise en espace d’un jardin si le choix des espèces, leurs contrastes dans les agencements, le rapport des plages de lumière et d’ombre, la précision des formes inventives, ne venaient à tout moment contredire la calme évidence des paysages pour en faire des territoires poétiques, délicatement subversifs. Au-delà d’un traitement de l’espace public, cette manière d’opérer, quoique tributaire d’un savoir technique, s’apparente directement à l’art. Dans l’ensemble multiple que constitue le monde paysage en Europe et ailleurs, il faudra bien un jour que l’on y reconnaisse la part entière de l’artiste. Louis Maunoury, de mon point de vue, entre dans cette catégorie, c’est un artiste ».

La Fédération française du paysage fait également un résumé de la carrière et de l’apport à l’art paysager de Louis Maunoury :  http://www.f-f-p.org/fr/actualites/5/1390/

Parc d'Eole Brest Maunoury

Parc d'Eole Brest - cascade - Maunoury

Parc d’Eole au cœur de  Brest

http://www.brest.fr/ecologie-urbaine/les-espaces-verts/le-parc-deole.html

Le 29 octobre 2014, c’était Michel Corajoud qui disparaissait   : http://www.ecole-paysage.fr/site/ensp_fr/Disparition-de-Michel-Corajoud.htm

Corajoud-parc-Gerland-17

Le pard Gerland à Lyon – http://corajoudmichel.nerim.net/


En accueillant une gigantesque serre équatoriale, l’aéroport de Singapour se mue en site touristique

Un article de John Sapporo pour Le Moniteur.fr, publié le 09/12/2014 :

Aéroport de Singapour - Amén paysager PWC
http://www.lemoniteur.fr/181-chantiers/article/actualite/26656140-en-accueillant-une-gigantesque-serre-equatoriale-l-aeroport-de-singapour-se-mue-en-site-touristique


Le PEM de La Baule-Escoublac en concours

Le Pôle d’échanges multimodal de La Baule-Escoublac qui doit beaucoup à son aménagement paysager est en concours avec 24 autres réalisations pour le Prix Départemental d’Architecture, d’Urbanisme et d’Aménagement de Loire-Atlantique 2014. Ce parc relais de 203 places et gare routière 7 quais, au Nord et au Sud de la gare de La Baule, bénéficie d’espaces reconfigurés avec quelques édicules dans la continuité du paysage balnéaire de La Baule et de l’architecture balnéo-ferroviaire des années 20. Le projet se développe autour de la pinède : canopée de pins, sols ocres, parvis de granit clair. Cette écriture légère fait contrepoint à la masse de granit imposante de la gare, et annonce sans doute la plage… Maître d’ouvrage : Cap Atlantique – Conception : RICHEZ & ASSOCIÉS Architecture, Urbanisme et Paysage, Paris – Date d’achèvement : 2010 – Surface :  18.000 m² – Coût : 4 M€. http://www.architectureprixpublic.fr/portfolio/pole-dechanges-multimodal-de-la-gare-la-baule-escoublac/

PEM-La-Baule-1PEM-La-Baule-2


 La Victoire du Paysage vient d’être attribuée à la Promenade du Paillon à Nice.

Les anciens Grand Prix du Paysage (décerné chaque année paire, de 1990 à 2000, par le gouvernement à «un paysagiste concepteur de nationalité française dont il consacre soit l’ensemble des réalisations, soit une œuvre exceptionnelle ou exemplaire, soit sa contribution au développement des idées, des concepts dans le domaine du paysage») et Trophée du Paysage (décerné chaque année impaire, de 1989 à 2001, par le gouvernement à un paysagiste débutant et ses partenaires pour la conception d’une opération exemplaire réalisée depuis au moins 3 ans) ont été remplacés de 2005 à 2007 par un Prix du Paysage unique et annuel (récompensant une réalisation exemplaire) auquel a succédé le Grand Prix national du paysage. En 2000, la Convention européenne du paysage ou Convention de Florence  (en vigueur depuis 2004) a été à l’origine du Prix du paysage du Conseil de l’Europe décerné pour la première fois en 2009, puis en 2011 et 2013.
http://www.coe.int/t/dg4/cultureheritage/heritage/landscape/Publications/LandscapeAwards_fr.pdf
Depuis 2008, ce sont les professionnels du végétal représentés par Val’hor qui ont lancé un nouveau concours : les Victoires du paysage. Pour leur quatrième édition, le 11 décembre 2014 à Paris, 31 prix ont été remis dont la Victoire.
http://lesvictoiresdupaysage.com/site/les-victoires-du-paysage-2014;jsessionid=8HzXA6WKitp3tE!br0E5Mj7K.gl3?pg0=site

Le Grand Prix du Paysage a été remis à : Jacques Simon (1990), Michel Corajoud (1992), Allain Provost et Jacques Sgard (1994), Bernard Lassus (1996), Gilles Clément  (1998), et Isabelle Auricoste (2000).
Une mention spéciale du jury du Trophée du Paysage a salué, en 1991, le travail du paysagiste Louis Maunoury pour le Jardin d’Éole à Brest , réalisé avec la participation de l’artiste Nils Udo.
http://www.brest.fr/ecologie-urbaine/les-espaces-verts/le-parc-deole.html
Le Prix du Paysage a distingué successivement : le parc Saint-Pierre à Amiens par Jacqueline Osty en 2005, le parc de la Deûle à Lille par Jacques Simon et JNC international SA (Jean-Noël Capart, Yves Hubert) en 2006, le parc des Cormailles à Ivry-sur-Seine par l’Agence Ter (Henri Bava, Michel Hoessler, Olivier Philippe) en 2007.
Le Grand Prix national du paysage a couronné le Port aux Cerises de l’Agence Latitude Nord (Laurence Vacherot et Gilles Vexlard) en 2009 et en 2012 c’est la réalisation costarmoricaine du Grand Pré à Langueux, de la paysagiste Laure Planchais, qui a été choisie.

_grandpré-masse _grandpre10 _grandpre6

Le premier Prix du paysage du Conseil de l’Europe (2008-2009) a été décernée au parc de la Deûle à Lille (déjà mentionné plus haut), le dernier prix européen (2012-2013) a été attribué à la préservation écologique de la vallée fluviale de Szprotawa, en Pologne. Le jury européen a salué le projet présenté par la France en 2013 en termes élogieux : Le Parc du Grand Pré occupe 12 hectares entre ville et nature. Il montre comme résultat un lieu de convivialité qui redonne une cohérence à un territoire morcelé. Il ouvre des connexions avec les villages et les espaces avoisinants. Ce parc autorise des utilisations récréatives multiples et permet de développer une pédagogie au service de la promotion du développement durable. Le projet se veut l’expression d’une nouvelle qualité urbaine et a changé l’image de « cité dortoir » de Langueux. Il vise à produire des espaces de rencontre propices aux échanges et à la mixité sociale. Pour tout savoir sur le Grand pré de Langueux : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Grand_Prix_National_du_Paysage_2012.pdf

Cette année 2014, c’est la Promenade du Paillon à Nice, une longue coulée verte au cœur d’un tissu urbain dense, qui a été distinguée par la Victoire du paysage. L’aménagement paysager a été conçu par les paysagistes Christine et Michel Péna dont l’agence Péna et Peña a aussi assuré la maîtrise d’œuvre de cette réalisation qui occupe 12 hectares.
Site de l’agence : http://www.penapaysages.com/
La promenade
longue  de 1,2 km qui conduit du théâtre à la mer est un voyage botanique à travers les continents avec traversée d’un miroir d’eau et d’un plateau des brumes et rencontre d’un bestiaire marin.

Nice-coulée-verte Promenade du Paillon NicePromenade du Paillon Nice - Campus Nice-matin

 http://www.nice.fr/fr/parcs-et-jardins/la-promenade-du-paillon  http://www2.nice.fr/expression/30/ pages 8 à 11
&
http://www.lemoniteur.fr/129-evenement/article/actualite/26710759-paysage-nice-decroche-la-victoire-des-victoires


Aujourd’hui – … Forêts urbaines

Forêts urbaines

Une forêt de 400 m de long au dessus de la Tamise …

 

Garden Bridge London (Crédit Arup)Garden bridge London - coupeGarden Bridge – London (Crédit Arup)

Le district londonien de Westminster city a donné son accord à la construction du pont végétalisé, Garden Bridge, projet de l’architecte Thomas Heatherwick, assisté des ingénieurs du bureau d’études Arup et  du  paysagiste Dan Pearson. L’ouvrage, long de 400 mètres, enjambera la Tamise sous le couvert d’une bande de forêt. Les arbres et plantes ont été choisis pour leur particulière résistance à cet environnement ; la profondeur et la nature des sols étudiés pour permettre la bonne croissance des racines et donc la stabilité des végétaux, renforcée par les ancrages et supports nécessaires ; un système d’irrigation a été étudié avec attention et intégré dès la conception. Ce qui sera peut-être l’icône de Londres au XXIe siècle doit être financé à hauteur de 175 millions de livres et devrait être ouvert au public en 2018 : http://www.gardenbridgetrust.org/assets/prospectus.pdf


Comment transformer un seul arbre en toute une forêt :

 

Miroir aux cerisiers japonais© Shigetomo Mizuno – Mirrors café par Bandesign (Gifu, Japon)

A Gifu, l’agence Bandesign a imaginé Mirrors, un café dont la façade en miroirs crée un mirage de forêt de cerisiers. Extérieur et intérieur jouent sur les sensations visuelles liées aux arbres implantées sur la parcelle et en bordure de voirie.

Les deux pavillons qui composent le café conçu par l’agence japonaise Bandesign forment un angle dont les façades sont revêtues de miroirs étincelants. Face à ces miroirs, une rangée de cerisiers, bordant la voirie et un canal, crée un motif qui se démultiplie par réfraction. Au printemps, lors de la floraison des cerisiers, l’impression d’être au cœur de la nature est accentuée par l’éclat immaculé du gravier blanc disposé au sol au pied du bâtiment. A l’intérieur du café, l’enchevêtrement visible des poutres de bois sombre au plafond fait naître la sensation d’être assis sous des branchages. Les murs sont peints dans les tons de la végétation : rouge comme les fleurs des 3 camélias présents sur la parcelle qui fleurissent un peu avant les cerisiers et vert comme le feuillage.

Source : « Mirrors café in Gifu by Bandesign » – Urdesign – 26/11/2014 – Article en anglais, remarqué par Le moniteur : http://www.lemoniteur.fr/157-realisations/article/insolite/26765564-japon-miroirs-aux-cerisiers-pour-un-cafe


Potagers et vergers envahissent murs et toits des métropoles.

Frame, la brasserie de l’hôtel Pullman (Paris-15e), dispose depuis peu, sur son toit, d’un potager quasi bio de 600 m2, utilisable en direct par le restaurant. Le maitre d’œuvre en a été l’entreprise Topager spécialisée dans l’implantation de potagers urbains et refuges de biodiversité en ville en particulier sur les toits (et avec garantie décennale), comme à AgroParisTech où se déploie un potager scientifique. http://topager.com

Topager-20-5© Topager (tous droits réservés).

Au Canada, à Montréal exactement, Les Fermes Lufa ont construit en 2011 un prototype de ferme urbaine de 3000m2. Une ferme originale car le fondateur, Mohammed Hage, a eu l’idée de bâtir une immense serre pour abriter un jardin potager sur le toit d’un édifice à bureaux du quartier Ahuntsic-Cartierville. Récupération de l’eau pluviale, ainsi que récupération des eaux d’irrigation à 100% et méthodes de culture hydroponiques  sont à la base du projet avec une lutte contre maladies et ravageurs exclusivement biologique. La première unité est capable de subvenir à l’alimentation de 2 000 personnes. Une deuxième ferme a été inaugurée en 2013 à Laval (Canada). Site de l’entreprise : https://montreal.lufa.com/fr/ et un reportage sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=m-8LQgOTC94.

Lufa_Farms_First_Greenhouse_ConstructionLocal, frais, responsable, c’est le slogan des Fermes Lufa (ici, la première ferme en construction).

Aux USA, c’est Gotham greens qui a conçu deux serres, implantées sur les toits de deux immeubles new-yorkais, offrant plus de 3000 m² de surface agricole et produisant 300 tonnes de légumes frais en plein Brooklyn. Quant aux architectes de Spark, ils ont proposé à l’état de Singapour, qui importe 90% de sa nourriture, une résidence pour personnes retraitées  âgées, la Home Farm, qui serait aussi une exploitation agricole intensive. L’immeuble à toitures maraîchères et façades aménagées pour la culture hydroponique disposerait ainsi de 7500 m², complétés par 5800 m² en pleine-terre  au rez-de-chaussée, de surfaces de production de fruits et légumes (soit près de 36 tonnes par mois) et il serait susceptible d’offrir un emploi à temps partiel à près de 300 personnes. Site de l’agence : http://www.sparkarchitects.com/work/homefarm#1

Spark-HomeFarmProjet Spark : Home Farm.

A la une, un projet pour la ville de Beyrouth (Liban) : Beirut Wonder Forest.  http://www.archileb.com/article.php?id=503

Dernier point positif, les végétaux ont un impact très positif en matière d’isolation thermique et phonique des bâtiments, de plus, l’air vicié et chaud évacué en hiver peut chauffer d’éventuelles serres.

 

Aujourd’hui – Novembre

Architecture écologique et végétaux, un couple de plus en plus affiché :

http://www.lemoniteur.fr/150-performance-energetique/article/actualite/26451099-une-ecole-coiffee-d-un-turban-vegetal-pour-affronter-le-climat-equatorial

En fait, l’idée n’est pas si neuve  … mais elle reste toujours aussi intéressante :

Village viking - Iles FéroéReconstitution d’un habitat viking – Iles Féroé

Camille Muller - A ParisJardin créé par Camille Muller – Éco-jardin expérimental : la maison sous la forêt à  Paris. http://camillemuller.com/ecologie/

Prieuré de St-Benoît- du-Sault, Gilles Clément laisse la nature se développer selon son bon vouloir.

Gilles Clément laisse la nature s’exprimer au Prieuré de St-Benoît- du-Sault. http://www.gillesclement.com/