Archives pour l'étiquette Chaumont sur Loire 2015

Festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire 2015

Le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire se tient du 23 avril au 1 novembre 2015 et présente sous la présidence de Patrick Blanc des Jardins extraordinaires, jardins de collection. Ce « laboratoire de la création contemporaine dans le domaine des jardins et de la création paysagère » s’attache cette année aux trésors végétaux et à leurs collectionneurs.

Chaumont sur Loire - Festival 2015 - affiche

 

1 Carnivore parc
2 Le jardin des chasseurs de plantes
3 L’arche de Linné
4 Nuances
4′ Collection noire
5 Le jardin des 101 pelargoniums
6 À table !
7 Suspensions climatiques
8 Le jardin des graines
9 Le jardin d’Orphée
10 Fleur bleue
11 Le jardin du teinturier
12 Le jardin perdu
13 Porte-bonheur
14 La rareté se mange-t-elle ?
15 Cabinets de curiosités végétales
16 Le jardin des bougainvilliers
17 Réflexion d’un collectionneur
18 La phytothèque
19 Le jardin sauvage
19′ Silence ! ça mousse
20 La serre des Victorias
21 Philéas
22 Cuisine africaine
23 L’ivresse des elfes
24 Le collectionneur de l’ombre
Dans les Prés du Goualoup
25 Carré et Rond
26 Hualu, Ermitage sur Loire
27 Le jardin des nuées qui s’attardent
28 Le jardin miroir
29 Le jardin coréen
30 Les jardins japonais
Dans la Cour de la Ferme
Le potager lumineux [M],[N]
Le potager du Domaine [M]
Le jardin des enfants [N]

Une petite visite des 26 jardins …

 

Les vidéos sont celles réalisées par chaque créateur de jardin pour commenter sa réalisation (Youtube) et les photos  des installations 2015 sont dues à E. Sanders et extraites du site officiel (http://www.domaine-chaumont.fr/festival_festival-visite?scat=3b&expandable=0).

Chaumont-sur-Loire - Festival 2015 mix


Jardin n°1 Carnivore parc

Milieu pauvre en minéraux, les tourbières ont  pourtant permis le développement, outre des mousses, fougères et bruyères, d’une gamme de végétaux intrigants, dont l’adaptation ne cesse d’étonner, créant un monde inversé où le végétal mange l’animal, celui des plantes carnivores. Le groupe, riche de plus de 550 espèces, est représenté ici par la plante cobra (Darlingtonia californica), l’attrape-mouche aux machoires acérées (Dionaea muscipula), les gluantes droseras (Drosera binata, D. capensis, D. rotundifolia) et les sarracenias aux longs tubes piégeux (Sarracenia ‘Judith Hindle’, S. ‘Juthatip Soper’, S. ‘Juthatip Soper’ x S. leucophylla, S. alata, S. flava, S. flava ‘Atropurpurea’, S. flava ‘Ornata’, S. purpurea, S. purpurea subsp. venosa, S. purpurea var. heterophylla) dont nous sommes protégés par les vitrines grillagées.

Carnivore parc Festival International des Jardins 2015 - © E.Sander

Et beaucoup plus sur la page : https://www.facebook.com/carnivoreparc

DesktopDarlingtonia californica Dionaea muscipulaDrosera rotundifoliaSarracenia oreophilaDarlingtonia californica – Dionaea muscipula – Drosera rotundifolia – Sarracenia oreophila

Prolongement à Nantes  … sur l’Ile aux machines … une autre mise en scène de plantes carnivores … en version naturelle … :2015-08-22 Nantes - L'île aux machines (30)… et en version machine mécanique :2015-08-22 Nantes - L'île aux machines (24)et toujours à Nantes, mais au Jardin des plantes, où les carvivores sont là aussi  engrillagées :2015-08-21 - JdP Nantes - Serres (10)Nantes – 22 & 23 août 2015 – photos PW/Pan


Jardin n°2 Le jardin des chasseurs de plantes

Le monde des aventuriers-botanistes des XVII-XVIIIe siècles se découvre ici, des terres vierges, à peine inventées et encore à explorer, aux jardins d’acclimatation européens : l’Aralia elata, l’Asparagus densiflorus ‘Myers’,  les fougères arborescentes (Dicksonia antarctica) ou non (Athyrium angustum forma rubellum ‘Lady in Red’, Blechnum fluviatile, Dryopteris affinis, Matteuccia struthiopteris, Polypodium vulgare, Polystichum setiferum), les plantes gigantesques (Amorphophallus titanum, Gunnera manicata) ou discrètes (Tolmiea menziessi) et les plantes à fleurs luxuriantes (Albizia julibrissin, alliums, fritillaires, kniphofias et primevères divers, Lupinus polyphyllus, Strelitzia reginae) sont toutes, pour l’imaginaire européen, teintées d’exotisme.

Les chasseurs de plantes de jardin Festival International des Jardins 2015

Athyrium angustumBlechnum fluviatileDicksonia antarcticaDryopteris affinisMatteuccia struthiopterisAthyrium angustum, Blechnum fluviatile, Dicksonia antarctica, Dryopteris affinis, Matteuccia struthiopteris, Polystichum setiferum

Mix - Allium flavumAllium obliquumAllium carinatum pulchellumAllium nectaroscordum Allium flavum, Allium obliquum, Allium carinatum pulchellum, Allium nectaroscordum

Mix FritillariaFritillaria imperialis, Fritillaria imperialis Raddeana, Fritillaria persica Adiyaman, Fritillaria persica Ivory bells

Mix - Kniphofia, Lupinus polyphyllus, Primula vialii, Strelitzia reginaeKniphofia Mango popsicle, Kniphofia Moonstone, Strelitzia reginae, Primula vialii, Lupinus polyphyllus

Mix - Amorphophallus titanum Gunnera manicata Tolmiea menziesiiAmorphophallus titanum, Gunnera manicata, Tolmiea menziesii


Jardin n°3 L’arche de Linné

Face à un nouveau déluge, les caisses débordantes de plantes attendent d’être chargées sur une Arche de Noé revisitée par Carl Von Linné, où les plus précieux végétaux sont déjà à l’abri. Elles sont toutes là, les plantes, attendant de conquérir un nouveau monde : les frêles aquatiques (Menyanthes trifoliata, Utricularia sandersonii) et les solides cactus (Colletia cruciata, Echinocactus grusonii, Trichocereus Pasacana), les archaïques fougères (Dicksonia antartica), les herbes modestes – en fait graminées, joncs et broméliacées – (Carex caryophillea ‘The Beatles’, Leymus arenarius ‘Blue Dune’, Muhlenbergia dubiaPuya coerulea, Rhynchospora colorata), les arbres et arbustes superbes (Acer palmatum ‘Scolopendrifolium’, Cephalanthus occidentalis, Cercis canadensis ‘Lavender Twist’, Salix sepulcralis ‘Erythroflexuosa’, Taxodium distichum ‘Pendulum’, Wollemia mobilis),  les vivaces et annuelles fleuries (Clematis viticella ‘Ernest Markham’, Digitalis lanata, Nigella Papillosa ‘Delft Blue’, Rodgersia pinnata, Thalictrum ‘Elin’), les précieuses bulbeuses (Camassia leichtlinii, Iris ensata ‘Caprician Butterfly’, Kniphofia ‘Redhot popsicle’), les bonnes géantes (Gunnera insignis, Melianthus major) et les belles comestibles (Curcuma alismatifolia, Dolichos lablab, Sechium edule).

L'arche de Linné Festival International des Jardins 2015

https://www.facebook.com/LArche-de-Linn%C3%A9-418027408350654/timeline/

Mix - Trichocereus PasacanaEchinocactus grusoniiColletia cruciataLes solides cactus : Colletia cruciata, Echinocactus grusonii, Trichocereus Pasacana

MonocotylédonesLes herbes modestes : Carex caryophillea ‘The Beatles’, Muhlenbergia dubiaLeymus arenarius ‘Blue Dune’, Puya coerulea, Rhynchospora colorata

Mix - Curcuma alismatifolia Dolichos lablab Sechium eduleLes belles comestibles : Curcuma alismatifolia, Dolichos lablab, Sechium edule


Jardin n°4 Nuances

Ou le musée à l’air libre et la calme contemplation d’un tableau tout  en nuances de bleu, et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre. Eau, ciel, fraicheur, rêve, du blues mélancolique au  bleu serein, un parcours vers la sagesse ?

Nuances Festival International des Jardins 2015

Du bleu, du bleu, du bleu …

Mix - Yucca rostrataAgave americanaEucalytpus pulverulenta ‘Baby Blue’Dasylirion glaucophyllumCupressus sempervirens ‘Stricta’Yucca rostrata, Agave americana, Eucalytpus pulverulenta ‘Baby Blue’, Dasylirion glaucophyllum, Cupressus sempervirens ‘Stricta’Mix - Artemisia schmidtiana ‘Nana’Festuca glaucaDischondra argentea ‘Silver Fall’Hosta x ‘Big Daddy’Hosta tardiana ‘Halcyon’Artemisia schmidtiana ‘Nana’, Festuca glauca, Dischondra argentea ‘Silver Fall’, Hosta x ‘Big Daddy’, Hosta tardiana ‘Halcyon’

Agapanthus umbellatus, Ipomea indica, Veronica 'Sunny Border Blue', Eryngium planum, Nepeta 'Fassenii', Perovskia 'Bluespire', Salvia chamaedryoïdes, Scevola 'Blue Fan', Verbena bonariensis, Verbena venosaAgapanthus umbellatus, Ipomea indica, Veronica ‘Sunny Border Blue’, Eryngium planum, Nepeta ‘Fassenii’, Perovskia ‘Bluespire’, Salvia chamaedryoïdes, Scevola ‘Blue Fan’, Verbena bonariensis, Verbena venosa

Aquilegia 'Blue star', Geranium 'Brookside', Aubrieta 'Cascade Blue', Delphinium elatum, Iris 'Blue Rythm,' Campanula carpatica, Phlox 'Blue eyes', Aster-novae-angliae, Wisteria floribunda plena, Platycodon Aquilegia ‘Blue star’, Geranium ‘Brookside’,  Aubrieta ‘Cascade Blue’,  Delphinium elatum, Iris ‘Blue Rythm,’ Campanula carpatica, Phlox ‘Blue eyes’, Aster-novae-angliae, Wisteria floribunda plena, Platycodon ‘Mariessii’


Jardin n°4′ Collection noire

Visite à pas feutrés  dans le jardin secret d’un joaillier, obsédé par le noir, qui collectionne les perles rares et sombres du monde végétal.

Collection noire Festival International des Jardins 2015

Bien plus d’info ici : https://collectionnoire.wordpress.com/page/1/

Black is black …

Acer palmatum Atropurpureum & Dissectum atropurpureum, Acer platanoides 'Crimson Sentry’, Corylus avellana ‘Red Majestic’, Sambucus nigra ‘Black Lace’Arbres noirs : Acer palmatum atropurpureum, Acer palmatum dissectum atropurpureum, Acer platanoides ‘Crimson Sentry’, Corylus avellana ‘Red Majestic’, Sambucus nigra ‘Black Lace’

Aquilegia vulgaris ‘Black Barlow’, Tulipa ‘Black Parrot’, Cosmos atrosanguineus ‘Chocolat’Fleurs noires : Aquilegia vulgaris ‘Black Barlow’, Tulipa ‘Black Parrot’, Cosmos atrosanguineus ‘Chocolat’

Alcea rosea nigra, Iris ‘Dusky dancer’, Viola Molly SandersonAlcea rosea Nigra, Iris ‘Dusky dancer’, Viola ‘Molly Sanderson’

Centaurea montana ‘Black Sprite’, Veratum nigrum, Rudbeckia occidentalis ‘Green Wizard’, Scabiosa atropurpurea ‘Chile sauce’Centaurea montana ‘Black Sprite’, Veratum nigrum, Rudbeckia occidentalis ‘Green Wizard’, Scabiosa atropurpurea ‘Chile sauce’

Et encore quelques autres fleurs noires : Dahlia ‘Cactus Prince Noir’, Dahlia ‘Tartarus’, Dahlia ‘Pompon Radjah’, Fritilaria persica,  Paeonia hybride ‘Belle Center’

Feuilles noires Berberis atropurpurea, Cordyline aus. ‘Red Star’, Ligularia dentata ‘Midnight Lady’Feuillages noirs : Berberis atropurpurea, Cordyline australis ‘Red Star’, Ligularia dentata ‘Midnight Lady’Feuilles noires Ophiopogon nigrescens, Phyllostachys nigra, Physocarpus opulif ‘Diabolo’Ophiopogon nigrescens, Phyllostachys nigra, Physocarpus opulif ‘Diabolo’

Et quelques autres feuillages noirs : Heuchera ‘Lime Rickey’, Heuchera ‘Obsidian’, Cotinus coggygria ‘Royal Purple’, Pennisetum ‘Burgundy Giant’


Jardin n°5 Le jardin des 101 pelargoniums

Un hommage à la diversité des pélargoniums, leurs feuillages, leurs fleurs, leurs textures, leurs couleurs, leurs parfums tous différents …

Le jardin des 101 pelargoniums Festival International des Jardins 2015

https://www.facebook.com/ThePelargoniumAndGeraniumSociety?fref=nf

280 espèces de pélargoniums et une multitude de cultivars

Pelargonium

Une page ‘wiki’ sur le monde des pélargoniums :  http://www.wikiwand.com/fr/P%C3%A9largonium


Jardin n°6 À table !

Une superbe salle de banquet prête pour un festin de fruits et légumes anciens, colorés et étonnants (Beta vulgaris ‘Pink Flamingo’, Brassica oleracea ‘Violetto di Sicilia’ , Fragaria ananassa ‘Anablanca’, Lactuca sativa ‘Reine Des Glaces’, Phaseolus vulgaris ‘Royal Burgundy’, Solanum melongena var. ovigerum, Solanum lycopersicum ‘Black Cherry’, etc.). Les convives sont surveillés de haut par les curieuses Nepenthes alata prêtes à gober les pique-assiette indésirables.

A table Festival International des Jardins 2015

Quand le haricot est violet, l’aubergine blanche et la tomate noire …

Phaseolus vulgaris 'Royal Burgundy', Solanum melongena var. ovigerum, Solanum lycopersicum 'Black Cherry'Phaseolus vulgaris ‘Royal Burgundy’, Solanum melongena var. ovigerum, Solanum lycopersicum ‘Black Cherry’

Nepenthes alataNepenthes alata


Jardin n°7 Suspensions climatiques

L’évolution climatique de notre planète risque de mettre à mal le monde végétal,  chaque plante risque de devenir rare, la collection devient une mesure de préservation. Les structures  où s’alignent les espèces protégées, sont cernées de grimpantes parties à l’assaut de ce jardin suspendu.

Suspensions climatiques Festival International des Jardins 2015

 

Aeonium arboreum ‘Atropurpureum’, Agrostis bamboo ‘Green Twist’, Akebia quinata, Alteranthera ‘Purple Knight’, Araujia sericofera ‘Alba’, Aristolochia macrophylla, Calocephalus brownie, Clematis armandii ‘Snow Bells’, Clematis Fargesii summersnow, Clematis tangutica ‘My angel’, Cobeae scandens, Dichondra ‘Emerald Falls’, Dipladenia boliviensis, Glechoma hederacea ‘Variegata’, Hedera hibernica, Humulus lupulus ‘Aureus’, Ipomea Batatas ‘Mardi Gras’, Ipomoea purpurea ‘Kniola’s Black’, Jasminum officinalis ‘Aureum’, Lotus maculatus ’Red Flasch’, Nasturtium ‘Black Velvet’, Parthenocissus robusta, Passiflora caerula ‘Constance Elliot’, Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’, Sedum rubrotinctum, Senecio rowleyanus, Solanum jasminoïdes ‘Album’, Stipa capillata ‘Voile de mariée’, Thunbergia ‘African Sunset’, Tradescantia Pallida ‘Purple Hear.


Jardin n°8 Le jardin des graines

Les Jardins Botaniques de France et des pays francophones rappellent ici une de leurs missions, la collecte et préservation des graines, inventoriées dans l’Index seminum, et facilement échangées. L’outil emblématique, le tamis, sert de base à la construction architecturée de l’espace.

Le jardin des graines Festival International des Jardins 2015


Jardin n°9 Le jardin d’Orphée

C’est l’expérience d’Orphée qui est proposée ici aux visiteurs par ce voyage sans issue au long d’un pont de bois enjambant un terrain occupé par des plantes succulentes extraordinaires.

Le jardin d'Orphée Festival International des Jardins 2015

Parmi ces succulentes :

  • Les agaves : Agave americana, Agave colorate, Agave striata
  • Les aloès : Aloe marlothii
  • Les cactus-cierges (colonnaires) : Cereus peruvianus, Cereus peruvianus ‘Monstruosus’, Espostoa mirabilis, Neobuxbaumia polylopha, Oreocereus celsianus, Pachycereus pecten-aboriginum, Pachycereus pringlei, Trichocereus tarijensis
  • Les cactus-tonneaux (globulaires) : Echinocactus grusonii, Ferocactus glaucescens, Ferocactus herrerae, Ferocactus stainesii, Ferocactus townsendianus
  • Cactus à bras : Stetsonia coryne

Cactacées - planche botanique


Jardin n°10 Fleur bleue

La poésie du bleu est au cœur de ce jardin où une multitude de pots posés les uns sur les autres créent des reliefs ondulants plantés de nombreuses espèces végétales souples et légères, en camaïeu bleuté, parmi lesquelles les sauges dominent.

Fleur bleue Festival International des Jardins 2015

Pour cette recette, il faut :

  • 3 herbes bleues :  Elymus glaucus, Festuca valesiaca glaucantha, Panicum virgatum ‘Prairie Sky’
  • 1 agapanthe, 1 chardon et 1 véronique : Agapanthus, Eryngium planum ‘Blue Glitter’, Veronica longifolia
  • 2 penstémons : Penstemon ‘Electric’, Penstemon ‘Heavenly Blue’
  • 3 pétunias : Petunia ‘Parade Sky Blue’, Petunia ‘Conchita Azur’, Petunia ‘Surfinia Sky Blue’
  • 13 sauges : Salvia atrocyanea, Salvia azurea, Salvia candelabrum, Salvia chamaedryoides, Salvia farinacea ‘Mystic Spire’, Salvia farinacea ‘Victoria’, Salvia guaranitica ‘Enigma’, Salvia guaranitica ‘Purple majesty’, Salvia horminum ‘Oxford Blue’, Salvia patens ‘Dots Delight’, Salvia patens ‘Oxford’, Salvia uliginosa ‘Ballon Azul’, Salvia uliginosa
  • 5 couvre-sol : Ageratum ‘Ville d’Angers’, Geranium ‘Rozanne’, Heliotropium ‘Villandry’, Laurentia isotoma, Lobelia ‘Palace’
  • 3 grimpantes : Iochroma cyaneum grandiflorum, Plumbago auriculata ‘Caraïbes’, Solanum Rantonetti

Fleurs bleues - Ageratum, Heliotropium ‘Villandry’, Laurentia isotoma, Lobelia ‘Palace’Fleurs bleues : Ageratum, Lobelia ‘Palace’, Laurentia isotoma, Heliotropium ‘Villandry’


Jardin n°11 Le jardin du teinturier

Nous sommes sur le domaine d’un teinturier, c’est un jardin multicolore, évidemment !  La palette de couleurs des végétaux est large, mais plus encore celle des nuances obtenues dans le secret du laboratoire, grâce à toutes ces plantes, ici leur racine, leur écorce, leurs feuilles, leurs  fleurs ou leurs fruits, séchés, broyés et finalement classés : les rouges-garance, les bleus-indigo, les ors-genêt et les autres … Carnets de recettes et échantillons de teintes nous font partager l’art plusieurs fois millénaire des plantes tinctoriales.

Le jardin du teinturier Festival International des Jardins 2015

Quelques plantes tinctoriales présentes dans ce jardin :

Alchemilla mollis, Achillea millefolium, Anthemis tinctoria, Asperula tinctoria, Clerodendron trichotomum, Cosmos sulphureus, Coreopsis verticillata, Cynara scolymus, Eupatorium cannabinum, Fillipendula ulmaria, Helianthus decapetalus ‘Capenoch star’, Helichrysum italicum, Hypericum perforatum, Indigofera gerardiana, Isatis tinctoria, Lawsonia inermis, Mentha longifolia, Mentha piperita, Origanum vulgare, Persicaria tinctoria, Punica granatum, Rhamnus catharticus, Rhumes sanguineus, Rheum palmatum, Rubia tinctoria, Salvia officinalis, Serratula tinctoria, Solidago canadensis, Tanacetum vulgare, Verbascium thapsus.

En complément : http://www.wikiwand.com/fr/Liste_de_plantes_tinctoriales


Jardin n°12 Le jardin perdu

Qu’advient-il du jardin le plus travaillé, le plus civilisé, le jardin de topiaires, quand tout jardinier l’a abandonné ? La collection de plantes taillées devient fantomatique, réduite à quelques armatures, envahie par des sauvageonnes qui prennent d’assaut cet espace.  Ce jardin perdu est peut-être un jardin retrouvé. Illustration poétique de l’éternelle alternative entre nature et culture.

Le jardin perdu Festival International des Jardins 2015

Fougères, joncs, graminées, chardons, ronces et quelques autres sauvageonnes, sous le couvert d’arbres pionniers :

  • Angelica archangelica, Aquilegia caerulea ‘Blue star’, Aruncus dioicus, Asplenium scolopendrium, Carex pendula, Clematis vitalba, Digitalis purpurea, Dryopteris affinis, Epilobium angustifolium ‘Album’, Euphorbia amygdaloides, Filipendula ulmaria, Geranium sanguineum ‘Album’, Humulus lupulus, Juncus effusus, Lythrum salicaria, Onopordon acanthium, Pulmonaria longifolia ‘E. B. Anderson’, Rubus cockburnianus, Selinum wallichianum, Silene dioica, Sycios angulato, Symphytum grandiflorum, Thalictrum delavayi ‘Hewitt’s double’, Verbascum olimpycum, Vernonia fasciculata, Veronicastrum virginicum.
  • Fraxinus excelsior, Populus tremula, Prunus avium, Salix alba

Jardin n°13 Porte-bonheur

Vous cherchez un porte-bonheur, pourquoi pas un trèfle … à quatre feuilles,  comme ceux encadrés dans cette précieuse collection suspendue de trèfles à 4 feuilles sous-verre. Au sol une autre collection, botanique, de vrais trèfles, mais aussi de faux-frères (Oxalis …), elle vous offrira peut-être le trèfle rare qui vous portera bonheur …

Porte-bonheur Festival International des Jardins 2015

Le jardin des trèfles

  • Les vrais trèfles : Trifolium alexandrium, Trifolium angustifolium, Trifolium arvense, Trifolium campestre, Trifolium fragiferum, Trifolium incarnatum, Trifolium montanum, Trifolium ochroleucon, Trifolium pannonicum, Trifolium pannonicum ‘White Tiara’, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trifolium repens ‘Purpurascens Quadrifolium’, Trifolium rubens, Trifolium rubens ‘Peach Pink’, Trifolium spumosum
  • Les faux trèfles : Oxalis adenophylla, Oxalis deppei ‘Iron Cross’, Oxalis floribunda, Oxalis triangularis, Oxalis vulcanicola ‘Dark Form’
  • Les graminées : Acorus gramineus ‘Ozon’, Carex oshimensis ‘Everillo’, Miscanthus sinensis ‘Gracilimus’, Pennisetum alopecuroides ‘Hameln’, Stipa tenuifolia
  • Plantes à fleurs : Emerus stenophyllus ‘Bungei’, Gaura lindheimeri, Heuchera ‘Yellow Stone’, Kniphofia ‘Little Maid’, Rudbeckia ‘India Summer’, Rudbeckia ‘Marmelade’

Jardin n°14 La rareté se mange-t-elle ?

Dans ce jardin rare, les plantes sont toutes comestibles, cultivées habituellement pour être consommées, elles se donnent ici aussi à voir. Elles débordent, exubérantes, des cadres installés par l’homme et envahissent l’espace,  exhibant la beauté et la force naturelles de légumes livrés à eux-mêmes.

La rareté se mange-t-elle Festival International des Jardins 2015

Parmi ces trésors du potager

Agastache foeniculum, Allium ampeloprasum, Allium scorodoprasum, Amaranthus gangeticus, Beta vulgaris ‘Red Rhubarb’, Cardiospermum halidacacabum, Chenopodium capitatum, Cucumis sativus ‘Empereur Alexandre’, Cucumis sativus ‘Poona Kheera’, Cucurbita moshata ‘Tromba d’Alenga’, Cucurbita pepo ‘Patisson Blanc’, Cucurbita pepo ‘Pomme d’Or’, Cucurbita pepo ‘Vert pâle de Bennings’, Cyclanthera explodens ‘Naud’, Cynara scolymus ‘Gros vert de Laon’, Dolichos lablab ‘Ruby Moon’, Fagopyrum dibotrys, Helianthus tuberosus, Humulus lupulus, Mentha longifolia ‘Buddleia’, Phaseolus coccineus, Physalis peruviana, Raphanus sativus caudatus, Rheum rhubarbarum, Sanguisorba officinalis ‘Tanna’, Smallanthus sonchifolius, Tragopogon porrifolimum, Trichosanthes cucumerina, Tropaelum tuberosum, Tropaeolum majus.


Jardin n°15 Cabinet de curiosités végétales

Objets rares, protégés et montrés dans des pièces-cabinets qui les mettent individuellement en scène, les curiosités du lieu sont douze espèces de palmier : Brahea nitida, Butia capitata, Chamaerops humilis ‘Cerifera’ & ‘Volcano’, Nannorrhops Iran silver, Phoenix roebelinii, Parajubaea torallyi torallyi, Rhapis excelsa, Syagrus santa catarina, Trachycarpus princep, Trachycarpus wagnerianus, Trithrinax campestris.

Cabinets de curiosités végétales Festival International des Jardins 2015

Brahea dulcis, Sabal minor, Trachycarpus wagnerianus & fortuneiBrahea dulcis, Sabal minor, Trachycarpus wagnerianus & fortunei


Jardin n°16 Le jardin des bougainvilliers

Ce jardin, celui du  Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS) représenté ici par les Ets Horticoles du Cannebeth, est un hymne à cet arbuste de la famille des Nyctaginacées, appelé en français courant bougainvillée ( au féminin) ou bougainvillier (au masculin), et, en langage scientifique, Bougainvillea buttiana, Bougainvillea glabra ou encore Bougainvillea spectabilis.

Le jardin des bougainvilliers Festival International des Jardins 2015

http://www.cannebeth.fr/nos-productions/les-bougainvillea.html

BougainvilleaMontage réalisé à partir des photos du site www.cannebeth.fr : Bougainvillea Marie blanc, Roma, Parme, Asia, Marie jaune, Wathen, Killie Campbell, Louisa, Marie orange, Sandiego rouge, Amethyst, Panaché, Sandiego orange, Rubiana, Corsaire, Elisabeth Angus.


Jardin n°17 Réflexion d’un collectionneur

Ce jardin est, comme le jardin n°4, un jardin-musée. Les végétaux y poussent en liberté,  les herbes y sont folles, quand au fond apparaîssent plusieurs tableaux accrochés sur un grand mur blanc. Les peintures se révèlent, en s’aprochant, mouvantes, ce sont en fait de grands miroirs qui reflètent le jardin et ses massifs mis habilement en scène.

Réflexion d'un collectionneur Festival International des Jardins 2015

Les herbes, bambous et feuillages colorés (Carex oshimensis ‘Greenwell’, Cineraire maritime ‘Silver Dust’, Panicum virgatum ‘Heiliger Hain’, Ophiopogon nigrescens, Phyllostachys bissetii, Wangenheimia lima ‘Vulcan’), les sedums (Sedum spectabile ‘Herbsfreude’ & ‘Iceberg’, Sedum spurium ‘Schorbuser blut’ & Sedum telephium ‘Purple Emperor’), les succulentes (Agave americana ‘Calamagrostis’, Echeveria secunda ‘Glauca’), les chardons (Cirsium rivulare ‘Atropurpureum’, Echinops ritro ‘Vetch Blue’, Eryngium planum ‘Jade Frost’), les fleurs sauvages – ou presque – des achillées, armoises, fenouils,  et autres modestes (Achillea millefolium ‘Summer pastels’ & ‘White Queen’, Artemisia abrotanum & arborescens ‘Powis Castle’, Erigeron speciosa, Foeniculum vulgare ‘Bronza Form’, Oenothera fruticosa ‘Young’) font place à  quelques fleurs un peu plus précieuses (Aquilegia x ‘Crimson star’ &Krystall’, Dahlia ‘Bishop of Llandaff’, Delphinium belladonna ‘Clivedon Beauty’, Iris germanica ‘Sultan Palace’, Lupinus polyphyllus x ‘Mon Château’) sous l’ombre des Melianthus major et Sambuscus nigra ‘Black Lace’.

Sedums mixSedum spurium ‘Schorbuser blut’, Sedum telephium ‘Purple Emperor’, Sedum spectabile ‘Herbsfreude’ & ‘Iceberg’.

Chardons mixCirsium rivulare ‘Atropurpureum’, Echinops ritro ‘Vetch Blue’, Eryngium planum ‘Jade Frost’


Jardin n°18 La phytothèque

Ce Jardin de l’Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage de Blois s’intéresse à la première approche scientique du monde végétal (prélever, conserver, nommer et classer les essences en famille, genre et espèce) suivie de la découverte, par le botaniste Mendel à la fin du XIXe siècle, des lois de Mendel (qui définissent la manière dont les gènes se transmettent de génération en génération) et, conséquence immédiate, d’une nouvelle opportunité, l’hybridation, qui vient démultiplier les possibilités végétales. Les créations sont bien rangées ici sur les étagères de cette phytothèque.

La phytothèque Festival International des Jardins 2015


Jardin n°19 Le jardin sauvage

C’est une jungle, avec quelque chose de la luxuriance tropicale où les plantes les plus fortes (palmiers, bambous, fougères arborescentes) et les filles de l’air (Aristolochia grandiflora, Campsis grandiflora ‘Blood Red’, Tillandsia) partent à l’assaut de l’espace vertical, tandis que d’autres saturent le sol où elles rampent (Muehlenbeckia complexa). Ce jardin étagé laisse peu passer la lumière, on s’y aventure avec la sensation d’être un explorateur parmi des surprises végétales sans cesse renouvelées.

Le jardin sauvage Festival International des Jardins 2015

Une palette végétale exotique : Alocasia macrorrhizos, Amaranthus ‘Flamingo’, Aristolochia grandiflora, Campsis grandiflora ‘Blood Red’, Canna ‘Tropicanna® Black’, Chamaerops humilis, Colocasia esculenta ‘Black Magic’, Crocosmia ‘Lucifer’, Cyrtomium falcatum, Dicksonia antartica, Ensete ventricosum ‘Maurelii’, Hedychium ‘Assam Orange’, Imperata cylindrical ‘Red Baron’, Indocalamus tessalatus, Ipomoea batatas ‘Blackie’, Lobelia ‘Carnival’, Muehlenbeckia complexa, Paulownia tomentosum, Pennisetum rubrum, Persicaria amplexicaulis ‘Red Dragon’, Phyllostachys edulis, Phyllostachys nigra, Pieris japonica ‘Carnival’, Strobilanthes dyerianus, Tetrapanax ‘Rex’, Thunbergia grandiflora, Tillandsia, Trachycarpus humilis


Jardin n°19′ Silence ! ça mousse

Voici un jardin, ombragé de bambous, à la gloire de végétaux souvent méprisés, voire traqués, les mousses, scientifiquement appelées Bryophytes.  Modestes, de petite taille, archaïques, elles font partie des plus vieilles plantes de la planète (300 millions d’années), elles sont aussi nombreuses et offrent une riche diversité (10 000 espèces au moins). Si certains jardins, essentiellement japonais ou d’inspiration japonaise leur font une place (par exemple, le temple des mousses Koke-dera à Kyoto), en Europe elles sont le plus souvent acceuillies à coup d’anti-mousse. Ici, 3 espaces calmes et feutrés leur sont dédiés, paysages en minuscules, plus ou moins humide ou sec, présentant une palette diversifiée.

Silence, ça moussse Festival International des Jardins 2015

Mousses, planche in Eléments de physiologie végétale et botaniqueMousses, planche extraite de Elémens de physiologie végétale et botanique de C. F. Brisseau-Mirbel (Paris, 1815)

On se retrouve autour d’une mousse

Distichium capillaceum, Fontinalis antipyretica, Hypnum cupressiforme, Lunularia cruciata, Marchantia, Philonotis calcarea, Philonotis fontana, Sphagnum sppDistichium, Fontinalis, Hypnum, Lunularia,                                       Marchantia, Philonotis calcarea & fontana, Sphagnum

Atrichium, Bryum, Campylopus, Dicranum, Grimia, Plagiothecium, Polytrichum, Rhodobryum, Thamnobryum, TortulaAtrichium, Bryum, Campylopus, Dicranum, Grimia,                Plagiothecium, Polytrichum, Rhodobryum, Thamnobryum, Tortula

Les hépatiques et les mousses  : Atrichium capillacea, Bryum capillare, Campylopus introflexus, Dicranum scoparium, Distichium capillaceum, Grimia pulvinata, Lunularia cruciata, Marchantia polymorpha, Plagiothecium undulatum, Polytricum formosum, Rhodobryum roseum, Thamnobryum alopecurum, fontana, et les aquaphiles ou aquatiques Fontinalis antipyretica, Hypnum cupressiforme, Philonotis calcarea, Philonotis fontana, Sphagnum spp,

Et aussi des prêles, lycopodes et fougères : Adiantum chilense, Asplenium sagittata, Equisetum fluviatile, Equisetum sylvaticum, Equisetum telmateia, Gymnocarpium robertianum, Selaginella krausiana, et les fougères aquatiques Azolla filiculoides, Marsillea quadrifolia.


Jardin n°20 La serre des Victorias

Ce jardin, réalisé par les jardiniers du Domaine de Chaumont-sur-Loire, ne doit pas son nom à ces serres emblèmatiques des jardins exotiques anglais de l’époque victorienne (à Kew Gardens à Londres par exemple), mais à un végétal dont une collection est présentée ici : les Victoria amazonica ou nénuphars géants, plantes exigeantes en soleil et chaleur, mais spectaculaires avec leurs feuilles géantes (jusqu’à 3 m de diamètre) en forme de moule à tarte et ces splendides et éphémères fleurs blanches ou roses (deux jours tout au plus).

La serre des Victorias Festival International des Jardins 2015

Victoria amazonica


Jardin n°21 Philéas

Vous êtes chez Philéas, un passionné de plantes, sous la verrière-cabane de jardin, les pots vides attendent les  nouveaux trésors végétaux rapportés par le maître des lieux, les espèces rares sont déjà nombreuses, une superbe collection à voir absolument si vous partagez la passion de Philéas.

Philéas Festival International des Jardins 2015

La palette végétale regroupe : Aralia elata ‘Variegata’, Arbustus thuretiana, Banksia pinifolia, Borinda albocera, Calycanthus raulsonii ‘Hartlage Wine’, Carpinus fangiana, Corockia cotoneaster, Crataegus phaenopyrum, Cryptomeria japonica ‘Lobbi Nana’, Cunninghamia lanceolata ‘Araucaroides’, Dipelta floribunda, Franklinia alatamaha, Fraxinus excelsior ‘Crispa’, Heptacodium jasminoides, Kalopanax septemlobus ‘Maximowiczii’, Magnolia grandiflora ‘Variegata’, Nothofagus nitida, Paeonia lutea, Parrotia persica ‘Pendula’, Pseudopanax crassifolius, Pseudopanax ferox, Pterostyrax psilophyllus, Schefflera rhododendrifolia, Sorbus pygmaea, Sorbus wardii, Stewartia pseudocamellia, Weigelia florida ‘Caricature’, Wollemia nobilis, Xanthoxylum piperitum ‘Purple Leaves’, Ziziphus jujuba ‘lang’.


Jardin n°22 Cuisine africaine

« Ce jardin présente une collection de plantes issues du Bushveld de l’est de l’Afrique qui s’utilisent et jouent un rôle essentiel dans la vie quotidienne. En Afrique, on aime partager les événements ensemble autour de mets copieux et en chanson, et le grand symbole africain de la sagesse, le Baobab, est un point de rassemblement sous lequel prennent place ces fêtes ou ces repas. Les masques colorés représentent les habitants des différents villages qui convergent, ensemble, en direction du grand Baobab pour prendre part aux festivités et danser. Il n’y a véritablement rien de tel que l’Afrique… » Léon Kluge, concepteur de ce jardin,  paysagiste d’Afrique du sud.

Cuisine africaine Festival International des Jardins 2015

 

Les végétaux présents sont essentiellement des succulentes et des graminées ensoleillées par les couleurs de l’oiseau de feu : Aloe marlothii, Aloe peglerae, Aloe thraskii, Carex buchananii, Carex comans ‘Frosted Curis’, Carex flagellifera, Cotyledon orbiculata, Stipa arundinacea ‘Sirrocco’, Stipa tenuissima, Strelitzia reginae.

Aloe arlothii, A. thraskii, Cotyledon orbiculata, Strelicia reginaeAloe marlothii, A. thraskii, Cotyledon orbiculata, Strelicia reginae

 


Jardin n°23 L’ivresse des elfes

Jardin-promenade, inspiré par les paysages écossais, où les conifères, leurs écorces, leurs aiguilles ou leurs écailles, leurs cônes, leurs silhouettes, leurs couleurs, toute leur diversité, sont mis à l’honneur dans un univers très vert, animé du jeu mouvant des graminées. Jardin responsable aussi où les végétaux sont solides et peu exigeants.
L'ivresse des elfes Festival International des Jardins 2015

Conifères : Abies koreana Blauer Eskimo, Abies koreana Oberon, Chamaecyparis obtusa Gitte, Cupressus dupreziana, Picea abies Clabrassiliana, Picea omorika Treblitzsch, Pinus bungeana, Pinus densiflora Tanyosho Compacta, Pinus montzezumae Sheffield Park, Pinus mugo Kissen, Pinus parviflora Beran, Pinus strobus Green Twist, Pinus uncinata Kladska, Podocarpus lawrencei Red Tip, Sciadopitys verticillata Sternschnuppe, Sequoia sempervirens Adpressa, Taxus media Strait Hedge, Tsuga canadensis Minuta, Wollemia nobilis.

Joncs et graminées : Elymus arenarius Glaucus, Festuca glauca Azurit, Miscanthus sinensis Gracillimus, Pennisetum alopecuoides Gelbstiehl, Poa labillardieri, Spartium junceum, Stipa gigantea. Plantes à fleurs : Cephalaria gigantea, Kniphofia Green Jade, Iris b-n Bingo, Sanguisorba officinalis Tanna.


Jardin n°24 Le collectionneur de l’ombre

« Sur le tarmac d’un aéroport, des caisses en provenance des quatre coins de la planète, considérées comme objets perdus, ont été stockées sur de grandes étagères par le personnel. » 250 fougères botaniques s’en sont échappées et ont pris possession de cet univers ombré où les effets de la lumière créent des jeux de clair-obscur.

Le collectionneur de l'ombre Festival International des Jardins 2015

Parmi ces fougères : Achrosticum aureum, Adiantum hispidulum, Aglaomorpha coronans, Angiopteris evecta, Asplenium bulbiferum, Blechnum tabulare, Blotiella pubescens, Coniogramme japonica, Cyathea cooperi, Cyclosorus dentatus, Cyrtomidictyum lepidocaulon, Davallia canariensis, Dennstaedtia davallioides, Dicksonia antartica, Diplazium australe, Dryopteris championii, Macrothelypteris torresiana, Phlebodium aureum, Platycerium bifurcatum, Polypodium formosanum, Polystichum aculeatum, Pteris quadriaurita, Thelypteris kunthii, Woodwardia fimbriata. Et quelques plantes qui apprécient l’ambiance-marécage : Alocasia macrorrhiza, Equisetum hiemal, Gunera manicata, Menyanthes trifoliata, Miscanthus giganteus, Thalia dealbata.

Vous avez dit fougères ?

Azolla pinnata, Marsilea quadrifolia, Salvinia natansFougères aquatiques ‘mini’ : Azolla pinnata, Marsilea quadrifolia, Salvinia natans

Microsorium pteropus, Onoclea sensibilis, Thelypteris palustrisFougères aquatiques ou de berge : Microsorium pteropus, Onoclea sensibilis, Thelypteris palustris

Angiopteris evecta, Cibotium menziesii, Cyathea glauca, Dicksonia antarcticaFougères géantes & arborescentes : Angiopteris evecta, Cibotium menziesii, Cyathea glauca, Dicksonia antarctica

Adiantum hispidulum, Asplenium scolopendrium americanum, Athyrium filix-femina, Dryopteris filix-masFougères d’ici et d’ailleurs : Adiantum hispidulum, Asplenium scolopendrium americanum, Athyrium filix-femina, Dryopteris filix-mas

Adiantum hispidulum, Cyrtomium falcatum, Davallia canariensis, Pteris quadriauritaFougères de toutes les couleurs : Adiantum hispidulum, Cyrtomium falcatum, Davallia canariensis, Pteris quadriaurita

Un site de passionné de fougères : http://fernatic.free.fr/presentation.html




Vous pouvez consulter et/ou télécharger le supplément spécial de La nouvelle république : Festival International des Jardins Chaumont 2015

Vous pouvez trouver aussi d’autres informations sur les pages : https://www.facebook.com/Domaine-de-Chaumont-sur-Loire- & https://twitter.com/chaumont_loire & 2 vidéos parmi d’autres, celle de France 3 https://www.youtube.com/watch?v=EE8jUCS1E5c & celle de Silence, ça pousse https://www.facebook.com/398848160166435/videos/1034791726572072/?fref=nf

Des photos (de qualité et libres de droit de surcroit) sur https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Festival_des_Jardins_de_Chaumont-sur-Loire

Dernier ajout, vous pouvez lire les résultats du concours : http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/loir-et-cher/festival-des-jardins-de-chaumont-les-laureats-763260.html

Festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire 2014

Le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire se tiendra du 23 avril au 1 novembre 2015 et présentera sous la présidence de Patrick Blanc des « Jardins extraordinaires, jardins de collection ».

Chaumont 2015 - affiche


En attendant de visiter cette édition qui met en valeur le patrimoine vert, le génie végétal et la rareté botanique, voici une petite promenade parmi les jardins de la précédente saison 2014 qui était consacré aux « Jardins des péchés capitaux ».

La poste

Parmi les 26 jardins présentés, cinq d’entre eux ont décliné le péché d’avarice, la cupidité, l’avidité  :

« Ma cassette » de Camille Luquet, Caroline Leroux et Céline Klippel est une promenade onirique au jardin d’Harpagon : une passerelle de bois brut, ondulant parmi les broderies de galets et cactus évoquant un  jardin à la française, mène à la cassette d’osier vert et au bassin débordant de balles dorées.

Ma Cassette

« Quand l’Avare Rêve » (P-A Risser, V. Vallée, C. Noiville, J. Davies et P. Lamarque) sinue au long d’un chemin traversant d’abord un univers sec et terne, peuplé de plantes épineuses, réalité aride de l’obsessionnel de la possession, puis s’ouvre sur le rêve paradisiaque de l’avare, survolant un bassin inscrit dans une végétation devenue  luxuriante et s’achevant sur une île au trésor.

Quand l’Avare Rêve

« Le jardin mis en boites » (Alexandra Lehec, Victor Lepage et Kevin Lemonnier), où les plantes regroupées par couleur et variété poussent dans des boites de conserves et s’alignent comme dans les rayons des supermarchés, dénonçant l’avarice et l’injustice de la société de consommation des pays riches face à la pénurie des pays pauvres.

Le jardin mis en boite

A voir : jardin n°7 de l’édition 2014 http://www.domaine-chaumont.fr/multimedia_videos?scat=10a&cat=10&expandable=5#p2014

Le «Toucher d’or » (Bertrand Colson et Gaëlle Le Borgne) narre le mythe du roi Midas qui avait le don de rendre  or, tout ce qu’il touchait ; son jardin aux végétaux dorés s’orne d’un bel arbre resplendissant d’or, mais mort …

Le Toucher d’Or

 « Green without greed », à traduire par gazon sans avidité, des américaines Katherine Leise et Jessica Canfield, est un jardin-paradoxe, la pelouse, omniprésente dans tous les jardins américains et si gourmande en ressources, est ici totalement synthétique, sans entretien et sans vie …

« Green without greed » - Festival International des Jardins, 2014 - © C. Diaz © C. Diaz

Vanité, orgueil, envie et illusions hantent ces quatre autres jardins :

« Le domaine de Narcisse » (C. Montefoschi, N. Cau, L. Rebecchini, F. Dias, R. Walker Campos, F. Guanaschelli et M. Villanis Ziani) est un écrin précieux de buis abritant une pièce d’eau – miroir au cadre doré, où contempler son reflet, mais aussi où chercher l’autre côté.

« Le domaine de Narcisse » » - Festival International des Jardins, 2014 - © E. Sander

© E. Sander

« Le jardin déchêné » (R. Bardin, M. Chevalier et A. Masillo) s’inspire de la fable de La Fontaine « Le chêne et le roseau », ici le chêne orgueilleux est à terre et la nature modeste reprend sa place tout autour.

Le jardin déchêné

« Haute culture » (V. Fayet, P. Legroux et J. Pouillard) s’ordonne autour d’un podium exposant des robes extravagantes à observer derrière des masques noirs plantés à l’entour.

« Haute culture » - Festival International des Jardins, 2014 - © E. Sander© E. Sander

« Le jardin des poules » (F. et J. Dubus, F. Genouvrier, S. Ben Lassued, S. Robinne, F. Cheverry et A. Chapus) est une fable sur l’orgueil et l’inconscience de l’humanité ici représentée par les poules qui vivent sans modération,  dans la partie droite du jardin, du potager-Eden nourricier occupant la moitié gauche, tandis que les promeneurs peuvent prendre la place des dieux qui observent leur gaspillage.

Le jardin des poules

 

Gourmandise  et luxure sont au cœur de :

« Gourmanderie » de Sarah Sellam et Eugénie Denarnaud, parrainé par Gilles Clément,  offre ses coupes d’osier débordants de végétaux gourmands au sens botanique du terme.

Gourmanderie

« Bloom », de J. Laure, H. Balalud de St Jean et G. Giraud, est une salle de banquet surréaliste dont la table offre 40 variétés de plantes fleuries au rouge gourmand, mais inconsommable.

« Bloom » - Festival International des Jardins, 2014 - © E. Sander© E. Sander

 « Le jardin de la grotte » du russe Ivan Zantchevski est celui où s’exercent séduction et luxure, jardin caché, clos et mystérieux, peut-être même effrayant …

Le jardin de la grotte

Colère, jalousie, désirs et passions interdites ou impossibles baignent deux des jardins :

« Fleurs maudites » de Charlotte Trillaud et Lucien Puech, est une prison grillagée qui enferment ces plantes psychotropes que les hommes utilisent pour calmer leurs maux et leur colère, mais elles aussi sont en colère devant l’interdit qui les frappent : absinthe distillée en fée verte, agave bleue en téquila, noah en vin fou, houblon donnant à la bière son amer ; belladone, chanvre, datura, ipomée tricolore, jusquiame noire et pavot tous hallucinogènes ;  digitale pourpre, grande cigüe, ricin et tabac, philtres de mort ; et enfin douce et calmante valériane.  Peu à peu, les promeneurs se demandent si cet enfermement ne serait pas plutôt le leur…  stupéfiant, non ?

Lucien Puech Architecture, Les fleurs maudites, Chaumont-sur-Loire 2014 (photo François Flohic)

« Pour l’amour de Tongariro »  de Grégory Dubu et Rozenn Duley s’inspire d’une légende maori où deux volcans autrefois amis tombent amoureux d’un troisième, la belle Tongarino ; le conflit prend place au milieu d’une végétation tropicale luxuriante où désir, jalousie et colère s’expriment en projections de vapeur.

« Pour l’amour de Tongariro » - Festival International des Jardins, 2014 - © E. Sander© E. Sander

 

Mais qu’est ce qu’un péché ?

« Péchés virtuels », d’A.M. Arbefeuille, G. Pontet et P. Froissac, présente notre péché contemporain le plus évident, la virtualité, l’image par opposition à la réalité, la nature : d’un côté, cette nature libre et mouvante et de l’autre, deux ailes-tableaux colorés.

« Péchés virtuels » - Festival International des Jardins, 2014 - © E. Sander© E. Sander

« Les sept pêchers capitaux » (G. Brulé, F. Lepeytre, J. Douesnard et F. Cazenave)  est une référence à Thomas d’Aquin, la vie y est un chemin sombre, disque lisse autour d’un bassin circulaire, miroir d’introspection où se reflètent 7 pêchers-péchés.

Les sept pêchers capitaux

« Les couleurs du péché » de Marie-Pierre Servante jouent eux aussi de l’homophonie péché-pêcher, au cœur de cet Eden vallonné, ce n’est pas un pommier mais un pêcher qui est tentation  et décline toutes les nuances de son fruit.

Les couleurs du péché

« La balance » des anglais Simon Kitchin et Hay Joung Hwang s’interroge sur l’équilibre fragile entre vice et vertu, symbolisé par des balances de pierre noire au milieu de plantations colorées.

La Balance

« Parcours initiatiqueAllégories aquatiques des sept péchés capitaux » (A. Lachoux, G. Burrows et O.-M. Tombarello) prend l’eau pour fil conducteur : cascade coléreuse, miroir d’eau orgueilleux, goutte à goutte avaricieux, marécage paresseux, oasis envieuse, fontaine gourmande et grotte luxurieuse, au centre une île-confessionnal offre d’autres façons de voir.

parcours initiatique

http://hortulusbyomt.com/wp-content/uploads/2014/01/Projet_Chaumont_ALGBOMT2014.pdf

Purgatoire, enfer et paradis …

« Paradigme », d’Olivier Fouché et Jonas Lechat-Thomas, est une libre interprétation des dessins formant la carte de l’enfer de Botticelli, le parcours y est celui d’une vie, débutant dans l’innocence, croisant les 7 péchés capitaux et finissant face au royaume d’Hadès.

Paradigme

« Le purgatoire des tentations » (G. Marsiaj, V. Zechin et R. Cogno) est un jardin-repentir aux fleurs en camaïeu de bleus, mauves et violets, au terme du parcours, des tasses géantes invitent à s’asseoir pour une calme récréation.

Le Purgatoire des tentations

« Le jardin des pécheresses » de Mélanie Gasté et Aurélien Albert est un confessionnal aux portes capitonnées pour plantes-pécheresses présentes dans sept chambres dédiées aux sept péchés capitaux.

Jardin des pécheresses

La « Dissection du jardin d’Eden » (S. Lheureux, A. Jacquin, A. Blanchardon, A. Cloche et A. Roussille) sépare sept scènes – sept péchés symbolisés par des fleurs, fruits et légumes, on en sort en se demandant si le Paradis perdu ne serait pas que la synthèse de tous les péchés capitaux .

Dissection

« Purgatorium », des américains D. Seiter, E. Egonneau, C. Howell et K. Cho, est une déambulation parmi plantes vertes et poteaux noirs vers un confessionnal, cercle aux barreaux noirs protégeant un miroir d’eau posé en son centre.

Purgatorium

« Résurrection, ou l’éloge de la défaillance » d’Ana Moralès dessine des péchés qui ne sont que la sève de l’humanité et sont ici à déchiffrer dans les formes d’un béton drainant faillé qui rejoint une forêt originelle de fougères arborescentes, prêles et mousses.

« Résurrection, ou l’éloge de la défaillance » - Festival International des Jardins, 2014 - © E. Sander © E. Sander

« Paradis inversé » d’Arie Van der Hout et Richard Van den Berg dénonce  les excès de la société de consommation et la pollution, péchés modernes, il intrigue par son odeur de caoutchouc, les arbres morts et les déchets qui le parsèment et s’achève devant un désert noir où ne poussent plus que des cactus.

« Paradis inversé » - Festival International des Jardins, 2014 - © C. Diaz © C. Diaz

http://www.domaine-chaumont.fr/multimedia_videos?scat=10a&cat=10&expandable=5#p2014

Domaine Régional de Chaumont-sur-Loire
41150 Chaumont-sur-Loire
Tél : 02 54 20 99 22

Photos du site  http://www.domaine-chaumont.fr/festival_festival, ainsi que du site Jardins à l’anglaise qui en a fait une visite commentée (en anglais)  : https://jardinsalanglaise.wordpress.com/2014/10/27/the-seven-deadly-sins-festival-international-des-jardins-at-chaumont-sur-loire/