Archives par mot-clé : dahlia

Le dahlia bleu, le dahlia noir … et les autres

Dahlia : Plante à racines tubéreuses, rondes ou ovales, à longues tiges droites cassantes, à grandes feuilles découpées, à belles fleurs radiées, groupées en capitules, de toutes les couleurs, sauf le bleu pur …

Famille : Astéracées
Genre : Dahlia
Espèces : 42 espèces (dont Dahlia pinnata) et plus de 57 000 cultivars,  hybrides de Dahlia × hortensis ou Dahlia × cultorum.

Espèces apparentées : marguerite, chrysanthème,  tournesol, zinnia.


Floraison : juin-novembre
Hauteur : de 0,20 m pour les plus petits à 1,50 m pour les plus hauts
Sol : profond, riche et frais
Besoin en eau : important en été
Exposition : soleil
Rusticité : gélif à partir de – 5°C

Dessins botaniques de dahlias
Dessins botaniques de dahlias

Etymologie,  origines et usages

Son nom lui a été donné en hommage à Anders Dahl, un botaniste suédois qui fut l’élève de Linné.
Originaire du Mexique (dont il est la fleur nationale depuis 1963), d’Amérique centrale et Colombie, il a été cultivé par les Aztèques qui l’appelaient Cocoxochitl (traduisible par ‘canne d’eau’). En 1789, le dahlia fut acclimaté en Europe par l’abbé Cavanilles , directeur du Jardin Royal de Madrid, qui y obtint la première floraison européenne. Il fut introduit en France en 1802, par le docteur Thibaud, en tant que légume.
Les tubercules de dahlia se cuisinent comme ceux des pommes  de terre, mais sont un peu fibreux et gluants avec un goût d’artichaut en plus âcre. Leur richesse en insuline les a fait conseiller aux diabétiques, cependant les Français leur ont finalement préféré la pomme de terre pour ses qualités gustatives . Le dahlia est ainsi vite passé de ‘plante potagère’ à  ‘plante ornementale’, hybridée dès 1806.

Le dahlia hors du jardin …

Dahlias (1875) - Paul Cézanne
Dahlias (1875) – PAUL CEZANNE

Et tu trônes, idole insensible à l’encens. − Ainsi le dahlia, roi vêtu de splendeur, Élève sans orgueil sa tête sans odeur, Irritant au milieu des jasmins agaçants!        Verlaine, Poèmes saturniens,1866, p. 81.

The Blue Dahlia (Le Dahlia Bleu) est un film policier américain réalisé par George Marshall et sorti en 1946. L’affaire du Dahlia noir fait référence à un meurtre non élucidé de 1947, celui d’Elizabeth Ann Short, surnommée le Dahlia noir, décédée à Los Angeles à l’âge de 22 ans. Ce crime a inspiré un roman Le Dahlia noir de James Ellroy (1987), ainsi qu’un film The Black Dahlia de Brian De Palma (2006).

L'affiche du film de Georges Marschall, 'le Dahlia bleu', la couverture du livre de James Ellroy et l'affiche du film de Brian de Palma nommés tous deux 'Le dahlia noir'
L’affiche du film de Georges Marschall, ‘le Dahlia bleu’, la couverture du livre de James Ellroy et l’affiche du film de Brian de Palma nommés tous deux ‘Le dahlia noir’

Le dahlia au jardin

Utilisations paysagères : en grand groupe multicolore ou installés en petites touches assorties, mélangés à des vivaces ou des annuelles, en potée et jardinières.

Plantation : planter les tubercules en avril à une profondeur de 3-10 cm, espacés de 80-120 cm (mais pour les dahlias nains 35 cm suffisent) dans une terre enrichie (fumure, engrais).
Entretien : pailler sur sol frais (pour maintenir la fraîcheur) ; supprimer les fleurs fanées pour favoriser la floraison et pincer les boutons latéraux  pour obtenir des fleurs plus grosses. Tuteurer les grands sujets. 
Juste après la première gelée, déterrer les tubercules, tailler les tiges à 15 cm, stocker en caisse dans un local, frais et aéré, hors gel. Dans les jardins à hiver clément, et en terre bien drainée, laisser les souches en place, éventuellement protégées par un paillis.
Pour une floraison hâtive, mettre en végétation les tubercules (stockés durant l’hiver) dès fin mars , en les installant en pot placé à bonne température (10-12°). Dès que les pousses sortent de terre, placer les pots à la lumière. Planter en avril.
Diviser tous les 2 ou 3 ans pour maintenir une belle végétation.
Maladies et prédateurs : botrytis, charbon du dahlia, oïdium (traiter au soufre), virus de la mosaïque du dahlia ou DaMV (maladie la plus grave, il faut détruire le plant atteint) ; puceron noir (savon noir dilué), acarien, noctuelle, perce-oreilles (s’attaquent aux fleurs sans nuire à la santé des plantes) ; limaces, mulots et lapins  raffolent des tubercules et/ou du feuillage.
Multiplication : semis (en mars, en terrine, à chaud ), division des tubercules (au printemps quand des bourgeons sont repérables,  en garder 2-3 par éclat).


Quelques cultivars

(sigles officiels des formes de fleur)

Grands dahlias balles (Ba), doubles anciens (Bd) et pompons (Bp) : fleurs en grosses boules aux pétales (ligules) tuyautés formant nid d’abeille. Les dahlias pompons durent très longtemps en bouquet. Ils sont plutôt hauts mais savent se passer de tuteurs. Ligules particulièrement nombreuses, courtes, larges et arrondies à leur extrémité, turbinées dans le sens concave, donnant à l’inflorescence sphérique un aspect plus ou moins alvéolé. Epaisseur optimale : au moins 3/4 du diamètre. ‘Balle’ = diamètre supérieur à 5 cm. ‘Double ancien’ = centre ouvert possible. ‘Pompon’ = diamètre inférieur à 5 cm.
‘Artaban’ : jaune indien pointé de rose, 1,10 m
‘Eveline’
: blanc et mauve, 1,10 m
‘Golden sceptre’
: petits pompons jaunes, 80 cm – fleur de 6 cm
‘Mme Frissart’ : dahlia ancien, blanc et rouge, 1 m
–  ‘Radja’
: grenat noir, 1,10 m
‘Roi des pompons jaunes’
jaune uni, 1 m

Artaban, Evelyne, Golden sceptre, Mme Frissart, Radjah, Roi des pompons jaunes
Dahlias balle ou pompon ‘Artaban’, ‘Evelyne’, ‘Golden sceptre’, ‘Mme Frissart’, ‘Radjah,’ ‘Roi des pompons jaunes’ – Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Grands dahlias cactus (C), dentelles (Clc),  et semi-cactus (SC)  à grosses fleurs (18-20 cm) aux pétales fins et pointus ou déchiquetés pour les ‘dentelles’. Issus de l’étoile du diable, espèce à pétales rouges et enroulés, introduite à la fin du XIXe siècle. Inflorescences pleines aux ligules pointues, turbinées dans le sens convexe de manière à présenter la face supérieure de la ligule. Epaisseur idéale : 1/2 à 3/4 du diamètre. Particularité dentelle’ = ligules laciniées. Particularité ‘semi-cactus’ = formes intermédiaires entre cactus et décoratifs.
‘Alfred grille’ : rose vif, cœur jaune, 1,20 m
‘Broadway’ : jaune au centre et rouge à l’extérieur, 1,10 m
‘Chantal’ : saumon marbré de rouge, 1 m
‘Chat Noir’ : pourpre noir, 1 m
‘Cortès’ : orange, 1,30 m
‘Emmaüs’® : dahlia dentelle, jaune aux extrémités oranges, 1,30 m
‘Frigoulet’ : rouge foncé avec pointes blanches, 1,10 m
‘Kenora Macob’ : pétale grenat presque noir, fourchu, 1,20 m
‘Le Magnifique’ : pétale fourchu, orange pointe jaune, 1,20 m
‘Oiseau de feu’ : carmin à cœur jaune, 1,10  m – fleur de 20 cm
‘Tsuki Yori No Shisha’ : fleur ébouriffée, blanc pur, 1,10 m
‘Urchin’ : pétale particulièrement effilé, rose framboise, 1 m

Alfred Grille, Chat noir, Emmaüs, Le magnifique, Tsuki Yori No Shisha, Urchin
Dahlias cactus ou dentelle ‘Alfred Grille’, ‘Chat noir’, ‘Emmaüs’, ‘Le magnifique’, ‘Tsuki Yori No Shisha’, ‘Urchin’ – Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Grands dahlias décoratifs (D) à grosses fleurs ( 18-20 cm ) aux fleurs amples, aux pétales arrondis, plus ou moins larges, sans disque central visible. Décoratif strict (Ds) : inflorescences pleines, ligules plus ou moins larges, plates, légèrement concaves, convexes ou  ondulées, pas ou peu turbinées, souvent récurvées vers la tige. Epaisseur optimale : 3/4 du diamètre. Décoratifs hybrides (Dh) : ligules turbinées à leur extrémité seulement ou ondulées, bouclées, rubanées. Décoratifs laciniés (Dlc) : ligules laciniées ou fimbriées,  extrémité fourchue  formant 2 ou 3 pointes distinctes.
‘Albion’ : blanc pur, 1,10 m
‘Arabian Night’ : rouge presque noir, 1,10 m
‘Aramis’ : bordeaux fonçé , 1,10  m – fleur de 20 cm
‘Bonesta‘ : blanc veiné mauve, 1 m
‘Carmen’ : pétale rose et blanc, cœur jaune, 0,90 m
‘Deuil du roi Albert’ : pourpre pointé blanc, 1,20 cm
‘Gerrie Hoek’ : rose dragée à cœur crème, 1,20 m
‘Grand Prix’ : jaune citron pointé de blanc, 1 m
‘Hulins Carnival’ :  rose tigré de pourpre, 1,20 m
‘Maxime’ : rouge borduré de jaune, 0,90 m
‘Pashmina’ : différentes nuances  d’orange, 1,40 m
‘Smokey’ : blanc strié et piqueté de violet, 1 m
‘Tartan’ : pétale grenat panaché de blanc, 1,20 m

Dahlia décoratif 'Albion', 'Bonesta', 'Hulins Carnaval', 'Maxime', 'Pashmina', 'Tartan'
Dahlias décoratifs ‘Albion’, ‘Bonesta’, ‘Hulins Carnaval’, ‘Maxime’, ‘Pashmina’, ‘Tartan’- Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Dahlias à grosse fleur simple : (S). Ces variétés sont très appréciées en fleur coupée. Leur structure légère leur confère beaucoup de grâce. Centre ouvert, avec une rangée de ligules régulièrement espacées et dans le même plan.
‘Bishop of Auckland’ : rouge très sombre presque noir, 0,90 m
‘Bishop of Dover’ : blanc rosé à cœur jaune, 0,90 m
‘Bishop of York’ : jaune d’or, 0,90 m
‘Classic poeme’ : saumon, 0,90m
‘Feuerrad’ : rouge vif à cœur jaune, 1 m
‘Knockout’ : jaune citron à cœur sombre, 0,90 m

Dahlias simples 'Bishop of Auckland', 'Bishop of Dover', 'Bishop of York', 'Classic Poème', 'Feuerrad', 'Knockout'
Dahlias simples ‘Bishop of Auckland’, ‘Bishop of Dover’, ‘Bishop of York’, ‘Classic Poème’, ‘Feuerrad’, ‘Knockout’ – Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Dahlias anémones (AN) : fleur à cœur constitué de tubes allongés denses, entouré de pétales plats. Les fleurs tubulaires du disque central, surdimensionnées et plus ou moins colorées, forment une sorte de nid d’abeilles protubérant entouré d’un rang de ligules plates.
‘Blue Bayou’ : bleuté au cœur pourpre lilas, 1 m
‘Floorinoor’ : camaïeu de rose et jaune, 0,40 m
‘Honey’ : saumon à cœur jaune-ocre, 0,40 m
‘Papaye’ : fleurs doubles en pompons jaunes, 0,80 m
‘Purple Puff’ : rose foncé, 1 m
‘Soulman’ : rouge pourpre, 0,70 m
– ‘Take Off‘ : parme tendre à cœur clair, 1 m
Dahlias chrysanthèmes (Cr) : fleur évoquant le chrysanthème. Ligules pointues, turbinées dans le sens convexe, courbées latéralement de façon plus ou moins désordonnée, inflorescence d’aspect tournoyant.
‘Akita’ : rouge brun et rose , 1 m
‘Vancouver’ : pourpre à pointe blanche, 1 m
Dahlias collerettes (CO) : fleur simple à cœur ébouriffé et contrasté. Fleurs simples, présentant une rangée de pétaloïdes de couleur variable entourant le disque.
‘Alstergruss’ : orangé à cœur jaune, 40 cm
‘Lilian Alice’ : pourpre, blanc et cœur jaune, 90 cm
– ‘Starsister‘ : rouge, blanc et cœur jaune, 30 cm

Dahlia anémone 'Blue Bayou', Dahlia chrysanthème 'Vancouver', Dahlia collerette - 'Lilian Alice', Dahlia anémone demi-nain 'Papaye', Dahlia chrysanthème 'Akita', Dahlia collerette 'Starsister'
Dahlia anémone ‘Blue Bayou’, Dahlia chrysanthème ‘Vancouver’, Dahlia collerette – ‘Lilian Alice’, Dahlia anémone demi-nain ‘Papaye’, Dahlia chrysanthème ‘Akita’, Dahlia collerette ‘Starsister’ – Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Dahlias honka   et divers (N) : fleur simple aux pétales longs et pincés.
– ‘Tahoma Moonshot‘ : floraison étoilée pourpre à cœur jaune, 1 m
Dahlias nénuphars (NY) : en coupe peu profonde par rapport aux autres dahlias. Inflorescences très régulières, en général moyennes, petites ou miniatures, moins épaisses que celles des décoratifs. Ligules allongées, légèrement concaves et incurvées. Epaisseur maximale : la 1/2 du diamètre.
– ‘Gerrie Hoek‘ : rose argenté, 1,10 m
Dahlias orchidée (O) : fleurs évoquant l’orchidée. Inflorescences creuses ou pleines, ligules longues,turbinées dans le sens concave de manière à présenter la face inférieure de la ligule.
‘Girafe’ : orange tâché de jaune, 0,90 m
– ‘Pink Girafe‘ : rose, tâché de blanc, 0,90 m
Dahlias pivoines (PE) : fleurs évoquant la pivoine. Inflorescences creuses présentant deux rangées de ligules au moins.
‘Bishop of Llandaff’ : pétale rouge brillant et cœur jaune ; feuille laciniée sombre, 1 m
– ‘Priceless Pink‘ : fleur semi-double à pétale rose vif et blanc, 50 cm

Dahlia honka 'Tahoma Moonshot', Dahlia orchidée 'Giraffe', Dahlia pivoine 'Bishop of Landaff', Dahlia nénuphar 'Gerrie Hoek', Dahlia orchidée 'Pink Giraffe', Dahlia pivoine 'Priceless Pink'
Dahlia honka ‘Tahoma Moonshot’, Dahlia orchidée ‘Giraffe’, Dahlia pivoine ‘Bishop of Landaff’, Dahlia nénuphar ‘Gerrie Hoek’, Dahlia orchidée ‘Pink Giraffe’, Dahlia pivoine ‘Priceless Pink’ – Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Dahlias géants à fleurs énormes de 35 cm de diamètre.
Dahlia imperialis : dahlia botanique arborescent originaire du Mexique à fleur simple parme à coeur jaune orangé, 2,50 m
‘Barbarossa’ : rouge écarlate, 1,30 m
‘Café au lait‘ : fleur double, entre rose et café au lait, 1,20 m
‘Emory Paul’ : fleur décorative rose striée rose foncé, 1,30 m
‘Eos’ : dahlia collerette, rouge à collerette jaune, 1,60 m
– ‘ Grand Prix‘ : fleur double blanche au coeur jaune, 1m
– ‘Gitts Perfection‘ : rose tendre, cœur jaune, 1,30 m
‘Hamari Gold’ : orangé uni, 1,10 m
– ‘Lady Darlene‘ : pétale recourbé vers le sol, jaune paille marqué de magenta, 0,80 m
– ‘Lady Liberty‘ : pétale recourbé vers le sol, blanc pur, 1,20 m
– ‘Lavender Perfection‘ : fleur double lavande, 0,90 m
– ‘Myrtle’s Folly‘ : fleur double, pêche teinté de fuchsia à pointe frisotante, 1,20 m
– ‘Otto’s Thrill‘ : fleur décorative régulière rose, 1,50 m
– ‘Striped Emory Paul‘ : fleur ébouriffée rose striée rose foncé, 1 m
‘Tartarus’ : fleur simple d’un grenat noir velouté, 1,60 m.

Dahlias imperialis & géants 'Café au lait', 'Eos', 'Grand prix', 'Lady Darlene', 'Tartarus'
Dahlias imperialis & géants ‘Café au lait’, ‘Eos’, ‘Grand prix’, ‘Lady Darlene’, ‘Tartarus’ – Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Dahlias demi-nains – fleurs doubles, pompons, cactus et décoratifs
‘Berliner kleene’ : plusieurs nuances de rose, 55 cm
‘Bluesette’ : rose violacé,  50 cm
‘Border Princess’ : orange saumoné à pétales tuyautés, 60 cm
‘Gardaia’ : jaune vif, 70 cm
‘Park Princess’ : rose éclairé de crème, 70 cm
‘Playa Blanca’ : blanc pur, 70 cm
Dahlias demi-nains – fleurs simples, (disque central entouré d’un anneau de pétales arrondis ou pointus.)
‘Cory’ : rose très doux, 80 cm
‘Cupido’ : blanc à cocarde pourpre, 50 cm
– ‘Etoile des Neiges‘ : blanc pur, 60 cm
‘Mascara’ : pétale rond pourpre violacé et cœur jaune, 0,55 m
‘Nimbus’ : blanc à cocarde jaune citron, 50 cm

Dahlia demi-nain 'Bluesette', 'Gardaia', 'Park Princess', 'Cory', 'Cupido', 'Etoile des neiges'
Dahlia demi-nain ‘Bluesette’, ‘Gardaia’, ‘Park Princess’, ‘Cory’, ‘Cupido’, ‘Etoile des neiges’- Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Dahlias nains, miniatures et top-mix (hauteur de 30 à 45 cm), à fleurs simples.
–  ‘Amour’ : blanc bordé de rose, 35 cm
‘Aspen’ : blanc pur, 40 cm
– ‘Frivoleus Glow ‘ : fleur pompon ouvert, rouge, 30 cm
‘Margareth kleen’ : rose orangé, 40 cm
‘Sable d’or’ : jaune, 45 cm
‘Topmix’ : orange ou rouge, 30 cm
–  ‘Zodiac’ : violet vif, 40 cm
Dahlias ‘Gallery’ : dahlias décoratifs, compacts et florifères.
– ‘Art Déco‘ : pétale orange à revers carmin, 40 cm
– ‘Art Nouveau‘ : rose soutenu au coeur framboise, 45 cm
‘Cézanne’ : jaune lumineux, 40 cm
‘Singer’ : rouge vif, 40 cm
‘Sisley’ : rose lilas à reflets pourpres, 40 cm

Dahlia nain 'Amour', D. Gallery 'Art nouveau', 'Cézanne', D. nain 'Aspen', D. Gallery 'Art déco', 'Singer'
Dahlia nain ‘Amour’, D. Gallery ‘Art nouveau’, ‘Cézanne’, D. nain ‘Aspen’, D. Gallery ‘Art déco’, ‘Singer’ – Montage réalisé à partir des photos de différents catalogues : Ernest Turc, Jeanne de Laval, Promesse de fleurs.

Dahlias à feuillage décoratif aux feuilles sombres, presque noires.
‘Bishop of Llandaff’ : fleur pivoine rouge brillant à cœur jaune et feuille laciniée sombre, 1 m
‘Candy Eyes’ : rose dragée à médiane foncée, 70 cm
‘Ellen Houston’ : semi double rouge orangé, 50 cm
– ‘Fascination’ : semi double, rose vif, 70 cm
– ‘Knockout’ :  jaune citron; 70 cm
‘Sunshine’ :  jaune orangé à centre rouge, 50 cm